Interview de David Vendetta
David Vendetta

Interview de David Vendetta

04 juillet 2007
Ados.fr : David Vendetta, c'est ton vrai nom ou c¹est un nom de scène ?

David est mon véritable prénom. Vendetta est un nom d'emprunt, l'univers cinématographique de la mafia me plait et je trouvais que ça sonnait bien.

- Avant d'être DJ tu faisais quoi ? Depuis mon enfance j'écoute de la musique élèctronique, comme par exemple le groupe allemand Kraftwerk qui fut le précurseur de ce style musical ! J'aimais aussi la disco (c'est ce qui m'a amené à rendre hommage à Donna Summer), j'ai toujours suivi des tendances avant-gardistes depuis mon plus jeune âge. C'est bien plus tard, une fois que j'étais bien installé dans un métier commercial (qui n'a aucun rapport) que le déclic est venu d'apprendre à mixer (par mes propres moyens), à force d'écouter des émissions radios où des djs retransmettaient leurs sets. J'ai commencé en tant que résident aux Bains, puis aux Folies Pigalle, et maintenant j'ai ma soirée « Cosa Nostra » une fois par mois au Redlight. Pour ce qui est de la production, j'ai commencé par des bootlegs qui ont été remarqués par des djs importants, ce qui m'a donné confiance pour progresser vers de la création pure.

- Tu sors le 4 juin « Rendez Vous », quel sera le ton ou le style de cet album (sonorités, ambiances etc.) ? Cet album comporte tout ce que j'aime dans la house et représente assez bien les disques que je joue en soirée. J'ai retranscris un univers musical large avec des vocalists prestigieux : Barbara Tucker, Rachael Starr, David Goncalves (de Chocolate Puma), Akram, Keith Thompson...

- C'est un album plutôt réalisé pour passer à la radio ? en boîte ? à écouter tranquillement à la maison ? Le but n'était pas de faire du « Love to love you baby » en boucle, mais d'emmener mon public en voyage et lui faire découvrir mon univers. Je dirai qu'il est, comme la plupart de mes titres, à la frontière entre les clubs et la radio. Certains morceaux sont particulièrement dancefloor (et sortiront en single par la suite) et d'autres le sont moins : je pense à la version lounge de « Love to love you baby », à la version flamenco d'« Unidos para la musica », ou à « I call you back » chanté par Akram avec un rythme trip-hop...

- Aucun morceau n'a de titre en français mais celui de l'album (« Rendez-vous ») oui Pourquoi ce titre ? « Rendez Vous » est un mot français mais que les anglophones utilisent aussi comme un effet de style, il est donc compris par un large public. C'est le titre de l'album qui a ensuite donné son nom à un des morceaux qu'il comporte (pas l'inverse). Le sens est symbolique : c'est mon premier album, un rendez vous que je donne au public, rendez vous avec mon univers...

- Comment tu choisis les chanteurs présents sur tes morceaux ? Pourquoi eux et comment ça se passe l'intégration de voix dans un morceau ? D'abord la musique puis les paroles par dessus ou l'inverse ?

Il y a des chanteurs que je souhaitais avoir car j'avais remarqué leur travail : Rachael Starr et David Goncalves (que j'ai contactés par le site Myspace !), puis un mythe dont je rêvais : Barbara Tucker ! elle m'a été présentée par mon label Dj Center, quant à Keith Thompson je l'ai connu en remixant le titre d'un dj russe (Korovin) sur lequel il chantait, Akram m'a été présenté lors d'une date, et Audrey Valorzi est une petite merveille qui a travaillé au sein de radio FG et que j'avais remarquée. C'est difficile de trouver la voix souhaitée pour un track. Mon intérêt se porte davantage sur les qualités vocales, que le nom : je ne m'intéresse pas exclusivement aux chanteurs reconnus. Il arrive que le bout d'essai ne soit pas concluant et que je doive changer de plan...

- Qu'est-ce que ça te fait de savoir que tu commences à devenir un incontournable chez les DJ français voire même mondiaux ? Ca te plaît d'être reconnu dans la rue ?

Moi, j'ai l'impression de ne pas avoir changé, que ce soit dans ma manière de travailler ou dans mon comportement avec les gens. C'est le regard des autres qui change. Je suis à la fois ravi et j'essaie de rester simple, il ne faut pas se mentir, ça fait plaisir d'être reconnu car c'est le fruit d'un long travail. La différence maintenant c'est que certaines personnes veulent me parler ou me toucher à cause de l'effet « vu à la tv », et pas forcément pour ma musique...

- La nomination aux NRJ Music Awards, c'est une sorte de consécration ?

Complètement ! Au bout d'une semaine de diffusion de « Love to love you baby » sur NRJ, ils m'annoncent ma nomination ! C'était une excellente surprise. Mon seul regret est de ne pas être arrivé à temps sur scène quand Bob Sinclar a appelé certains d'entre nous à le rejoindre, j'étais dans les backstage quatre étages plus haut.

- Avec Bob Sinclar, David Guetta, Antoine Clamaran, Martin Solveig, etc. c'est une compétition entre vous ou vous êtes potes ?

C'est grâce à des djs comme ceux que vos citez, mais aussi les Daft Punk, Laurent Garnier...que la French Touch se porte bien actuellement.
Nous avons tous un son qui nous est propre et donc complémentaire. Nous avons de temps en temps l'occasion de mixer sur des événements communs, et l'entente est bonne.

- Et Roger Sanchez qui t'a propulsé sous les lumières, qu'est-il pour toi ?

Roger était pour moi depuis très longtemps un modèle, alors c'est un rêve qui s'est concrétisé. On peut dire qu'il m'a apporté une dimension internationale au moment où je sortais mes premiers maxis en France.
Il m'a simplement appelé. A l'époque, sur mon site internet mon numéro de téléphone personnel apparaissait aux côtés de celui d'Estelle (mon agent). J'ai d'abord cru à une blague car il parle assez bien français ! Mais sa voix ne trompe personne.
Il avait remarqué mon titre « Cleopatra » qu'il jouait régulièrement, et il m'appelait pour me proposer de remixer une de ses productions sortie sous le pseudo de « A tribe called es » : Dancin'.
Dans la foulée il me demande de remixer aussi un titre qui était signé sur son label Stealth « Sueno soul » : Tempo da solo. Puis il y a eu ensuite le remix d' « Aston Martinez » : Twisted, et maintenant « Unidos para la musica ».
Notre collaboration existe toujours, mais elle a été mise entre parenthèses le temps que je réalise mon album (sorti chez Dj Center/V2). Il y aura prochainement une nouvelle production pour son label Stealth...

- Tu es constamment en train de mixer, que ce soit pour différentes radios mais surtout dans les clubs du monde entier. Un public ou un club qui t'a plus impressionné qu'un autre ?

Le Maghreb a un public vraiment passionné et chaleureux, L'Espagne a un clubbing très averti et développé, Les pays de l'est sont très réactifs... En résumé, j'ai plaisir à mixer dans n'importe quel endroit de la planète à partir du moment où je suis en phase avec le public...
Un de mes meilleurs souvenirs est ma première date à Ibiza à l'Amnesia, puis au Pacha l'année suivante avec Roger Sanchez. Mais il y a de très bons clubs en France aussi, ne l'oublions pas.

- Et justement, avec ce train de vie, ce n'est pas trop dur d¹avoir une vie perso à côté ?

C'est une question d'organisation, et de compréhension de la part de l'entourage.

- Quelles sont tes influences ? As-tu des « maîtres » dans la musique électro ?

Pour n'en citer que quelques uns : Roger S, E. Morillo, Mike Monday, Dave Spoon, Mark Knight...

- Le 1er juin, tu as fait un set de 9h pour la présentation de ton album, tu t'es dopé avant ?

Non (jamais) mais la boisson énergétique et la volonté m'ont été salutaires car en sortant de cette excellente soirée j'ai pris une douche et direction le tournage du clip de Break 4 Love !
Alors je précise pour ceux qui ne l'ont pas encore vu : je cours du début à la fin (et à l'envers en plus c'était pas facile lol).
Ensuite (toujours pas dormi) je suis parti en promo pour un événement à Poitiers avec mon label manager (qui lui aussi était présent depuis minuit au Redlight...). Puis directement j'ai assuré un set pour un gala étudiant... et après... j'ai dormi (ça m'arrive).

- Après le lancement de l'album c'est quoi la suite pour toi ?

Le cd-single de « Break 4 Love » qui sort le 02 Juillet, puis la tournée d'été avec un programme chargé et de belles soirées en perspective.
A partir de la rentrée d'autres titres de l'album sortiront en single avec des versions exclusives.
Et je travaille petit à petit mon deuxième album...

Site officiel : www.davidvendetta.com

Par Thomas Grange |
  dernière mise à jour : 04 juillet 2007

Les autres news sur David Vendetta

Vendetta attaque Vendetta... David vs Mickael ! Il ne se passe pas un jour sans qu'on ne parle de lui, mais rarement pour le...

Bob Sinclar et Dancefloor FG Radio FG a déjà vendu près d'1 million d'exemplaires de ses compilations de la série Dancefloor...

Les césars de la musique électronique La musique électronique a fait son apparition il y a bon nombre d'années et il est maintenant...

Interview de David Vendetta Ados.fr : David Vendetta, c'est ton vrai nom ou c¹est un nom de scène ? David est mon...

Les news Musique

Test : Connais-tu bien Kendji ? Kendji  fut la révélation musicale de l'année dernière et...

Après la mort de René Angelil, Céline Dion va-t-elle changer ses plans ? Hier, jeudi 14 janvier, le mari et manager de Céline Dion , René Angélil...

Après le décès de son mari René, Céline Dion annule son show à Vegas Hier, jeudi 14 janvier, nous avons appris le décès de René Angélil...

TEST : Connais-tu bien Céline Dion ? (Niveau difficile)   Celine Dion fait actuellement une pause dans sa carrière pour prendre soin de...

Vos commentaires sur Interview de David Vendetta

  • Photo
    1
  • Photo
    1
  • 1
  • Photo
    1
  • Tété en festoche
    1
  • Toutes les chansons
  • Tous les clips
Forums Public Ados