Vegastar - Rencontre avec Vegastar
Vegastar

"On n'est pas un ghetto" : l'interview de Vegastar

Voir la fiche artiste Vegastar

Comment est né le phénomène Vegastar ?

Franklin : Au départ, on officiait tous les cinq dans trois groupes aux résonances différentes. Fabien et Jocelyn - le batteur - viennent du groupe de néo-metal Human Beat Box, Jey et Vince - à la basse - sont issus de Brent plus centré rock electro. Quant à moi, j'ai commencé avec Noisy Fate, une formation pop rock. Il y a trois ans, Fab et Jocelyn cherchaient un chanteur, Noisy Fate ayant splitté, je me suis joint à eux. Sous le nom de Vegastar, on a partagé quelques scènes avec Brent, avant de récupérer Jey et Vince. Dès lors, on a enchaîné l'Olympia, la première partie de The Rasmus puis une signature chez Virgin. On en est là.

Il y a autant de diversité dans la composition et l'écriture de vos textes ?

Jey : Oui. On compose tous ensemble en home studio. En fait, chacun arrive avec des bribes de morceaux et soumet ses idées au reste du groupe. Tout le monde se pose ensuite autour des arrangements. Idem pour les paroles : Franklin écrit mais on suggère tous nos thèmes. Par rapport à Virgin, nous avons d'ailleurs beaucoup de liberté sur les morceaux.

Fabien : On choisit nos propres singles, on gère tout de A à Z.

Un nouvel orage mélange pop, new wave et rock bien saturé. Pas facile de vous cataloguer ?

Fabien : L'album mixe pas mal de styles mais la voix de Franklin et notre musique restent personnelles. C'est un fil conducteur entre les 11 titres.

Franklin : On n'adopte pas de famille précise. Logique, on cumule plusieurs influences : du grunge, du R'n'B, du hardcore, de la pop. On écoute aussi bien The Cure, Nirvana ou Interpol que Duran Duran et Coldplay.

Jey : Voir Christina Aguilera si le son est bon ! Notre optique, c'est «zéro étiquette». On n'est pas un ghetto, on fait de la musique pour qui veut l'entendre. On peut donc toucher à tout. Bon ok, peut-être pas au zouk et au reggae...

Pourtant, on vous trouve aussi chez les métalleux de la Team Nowhere...

Jey : La Team Nowhere, c'est une bande de potes. Avec Pleymo, Wünjo et Enhancer (membres du collectif), on à réussi à se porter mutuellement au devant de la scène. L'idée, c'est d'utiliser notre diversité musicale au service du collectif. On se dit que si un public nous aime, il ira aussi forcément vers les autres groupes.

Franklin : Dans la même optique, on a crée un autre collectif, Street Team.

Donc la scène métal française n'est pas vraiment une scène métal ?

Fabien : La scène métal aujourd'hui est marquée par un retour aux mélodies. On a besoin d'avoir des refrains que tout le monde puisse retenir et chanter. Et pas qu'en France, regarde Slipknot...

Jey : C'est un point de vue perso mais je pense que les groupes de métal cherchent tous à s'imposer d'abord par la rage. Puis on passe très vite à autre chose, il y a un besoin de se renouveler musicalement.

Faire du rock dans la langue de Molière, c'est réducteur ?

Jey : C'est pas évident. Actuellement, beaucoup de groupes de rock français sont jugés comme étant des groupes commerciaux parce qu'ils passent sur NRJ. C'est vrai qu'on est noyés entre M Pokora et K Maro sur les ondes sauf que si tu te penches sur le Top 10 des ventes, tu ne risques pas de croiser beaucoup d'albums rock.

Fabien : C'est marrant. Il y a deux ans, les gens se plaignaient de l'absence de rock sur la FM et maintenant qu'il y en a, les mêmes se plaignent toujours.

Vous jouez en ce moment les premières parties sur la tournée de Kyo après avoir assuré celles de The Rasmus. Et si on vous demandait de choisir VOTRE première partie ?

Fabien : J'aime bien Mölten, un groupe de pop electro.

Franklin : Odja est pas mal non plus. Du métal qui déchaîne bien les foules. Sinon avec nos amis de Minimum Serious, du punk rock bien trempé, on est certains de mettre le feu. En attendant, on continue de faire ce qu'on fait de mieux : chauffer la scène.

Crédits photo : © Thomas Grange / Ados.fr

- 100e étage ou rez-de-chaussée ? Prend l'ascenseur avec Vegastar sur le Forum Musique
- Ecoute le groupe sur la radio

Par David Fernandes |   dernière mise à jour : 26 octobre 2005

Les autres interviews de Vegastar

Interview vidéo de Vegastar : Rock made in France [/video] Ados.fr : Comment s'est passée la composition de votre nouvel album ?...

"On n'est pas un ghetto" : l'interview de Vegastar Voir la fiche artiste Vegastar Comment est né le phénomène Vegastar ? Franklin : Au...

Les autres news sur Vegastar

Empyr : Kyo, du neuf avec du vieux C’est la période des mues... Ménélik est devenu MNLK et Kyo s’est également...

  • Photo
    1
  • enrico macias
    1
  • 1
  • Photo
    1
  • Photo
    1
  • Toutes les chansons
  • Tous les clips
Forums Public Ados