Van Morrison - Ados.fr

Van Morrison

Né le : 31 août 1945 (73 ans)
Nationalité : Irlande
Label : Polydor | Genre : Rock

104
La biographie de Van Morrison
Mais non, ce n'est pas du leader des portes dont nous voulons vous parler maintenant, mais de son (quasi) homonyme, Van Morrison, célèbre chanteur et compositeur qui s'est d'abord distingué avec Them, groupe fameux de rythm'n' blues (« Gloria », c'est eux !), avant de devenir en solo, l'un des plus grands chanteurs et songwriters de son époque. En effet, Van Morrison a marqué l'histoire du rock avec des perles sonores d'une beauté rare, situées au croisement du blues, de la soul, du rock, de la country, de l'Irlande folklorique et du jazz. Toutefois, si l'on cite moins souvent Van Morrison que Neil Young ou Bob Dylan pour évoquer les grands moments de créativité musicale qu'ont été les sixties et les seventies, c'est parce que le musicien n'a pas été tout de suite reconnu à sa juste valeur. Ce n'est que bien plus tard que les œuvres magistrales que sont « Blowin' your mind ! » et surtout « Astral Weeks » seront enfin inscrites dans les pages des encyclopédies musicales en tant que référence majeure pour beaucoup de musiciens actuels, de Bono à Miossec. C'est en 1945 que naît Georges Ivan, dit Van Morrison, à Belfast, Irlande du Nord. Son père est un électricien mélomane tandis que sa mère chante et danse à l'occasion dans les fêtes. Van attrape lui aussi le virus musical et se prend de passion pour Charlie Parker, Muddy Waters, mais aussi Hank Williams. Mais c'est du bluesman Hudson Leadbetter dit Leadbelly dont il est le plus grand fan. Comme la plupart des futurs grands artistes, comme John Lennon par exemple, Van Morrison fonde un groupe de skiffle au milieu des années 1950, les Sputniks. Le jeune garçon pratique la musique avec ferveur, du piano à l'harmonica en passant par la guitare. Il commence aussi à écrire et composer quelques chansons. Quand débarque le rock'n'roll US, Van s'entiche alors de Gene Vincent, Bill Haley ou encore Chuck Berry, mais aussi d'artistes anglais, Cliff Richard notamment. Van enchaîne les groupes et laisse tomber les études en 1960, pour faire la tournée des petits jobs. La même année, il officie en tant que guitariste au sein de Deanie Sands and The Javelins. Avec l'ajout de cuivres dans la formation, le groupe change de nom et devient The Monarchs. Sur scène, Van Morrison se fait remarquer par son jeu de scène de fou furieux. Le groupe joue d'abord dans les salles du coin, puis part jouer en Ecosse, à Londres, en Allemagne, et enregistre même un titre. Quand Van rentre de cette tournée européenne en 1967, il quitte The Monarchs et s'en va jouer avec le guitaristes Herbie Armstrong avec qui il repart sur les routes des concerts. Emerveillé par les succès des Beatles et des Stones, Van décide ensuite de créer son propre groupe : faute de personnel disponible, Van s'engage avec The Gamblers qui prendra par la suite le nom de Them. Avec ce groupe de rythm'n'blues, Van Morrison va composer l'incontournable « Gloria » et se faire une petite renommée dans le milieu. En 1966, Van lâche les Them et démarre sa carrière solo qu'il va majoritairement vivre aux Etats Unis. Il publie tout d'abord « Bowin'your mind » en 1967 qui fait un carton grâce au hit « Brown Eyed Girl », et sort un an après, le sublime « Astral Weeks », qui fait un bide à l'époque, mais qui sera considéré plus tard comme l'un des meilleurs disques de l'histoire des musique actuelles. Après avoir déménagé à Woodstock avec sa femme Janet en 1969, Van sort le disque « Moondance » en 1970 qui contient le tubes les plus connus du chanteur, de « Moondance », la chanson titre à « Into The Mystic », en passant par « Caravan ». Tout comme l'album suivant, « His Band and the Street Choir », « Moodance » évoque le bonheur intense dans lequel baigne Van Morrison, papa depuis peu d'une petite Shannon, et mari comblé. Les années 1970 seront aussi créatives pour Van Morrison que la décennie précédente : la chanteur publiera en effet pas moins de huit albums entre 1971 et 1979, de « Tupelo Honey » à « Into the music ». Pendant cette période sous le signe des stades géants et des diktats de l'industrie du disque, Van Morrison préfèrera des salles plus petites et refusera de se plier aux exigences de son label. A la fin des 70's, Van traversera une période mystique qui influencera particulièrement l'album « Into The Music » et toutes ses productions des années 1980. En 1988, Van Morrison renoue avec ses racines irlandaises à travers l'album « Irish Heartbeat», enregistré avec The Chieftains, et renoue avec le succès à grande échelle via « Avalon Sunset », qui sort l'année suivante. Au début des années 1990, Van Morrison fait toujours dans la veine spirituelle (« Enlightenment » et « Hymns to the Silence »), puis rôde du côté du blues (Too Long in Exile), avant de basculer dans le jazz (« How Long Has This Been Going »). Après la parution de « The Healing Game » en 1997, l'infatigable Van Morrison publie « Back On Top » l'année suivante et fait un carton. Le nouveau millénaire ne se fera pas sans Van le prolifique qui sort en 2000 « The Skiffle Sessions-Live in Belfast 1998 » et « You Win Again », puis « Down the Road » en 2002 et What's Wrong with This Picture » l'année d'après. En 2005, Van Morrison est de retour dans les bacs avec un nouvel opus, « Magic Time ».

...




Les personnalités associées à Van Morrison
Similaires Neil Young, Bob Dylan
Collaborations Tom Jones, Ry Cooder, Kim Fowley
Sites consacrés à Van Morrison
Van Morrison website Le site // Van Morrison Le site officiel
Pseudo * :
E-mail :
Votre commentaire *
Crypto * :
* champs obligatoires
  • Photo
    1
  • Toutes les chansons
  • Tous les clips
Forums Public Ados