Tori Amos - Ados.fr

Tori Amos

Née le : 22 août 1963 (54 ans)
Nationalité : Etats-Unis
Label : Epic | Genre : Pop

126

Les sulfureuses soeurs Pierces en concert demain soir à Paris Une blonde, une brune, look sixties à la Bonnie And Clyde pour la blonde, look...

Télégramme People // 22 Août 2006 D'après un récent sondage en Angleterre, Jack Black aurait été élu « meilleur pote possible »....

La biographie de Tori Amos
Fille de révérend, Mary Ellen Amos est poussée dès l’âge de quatre ans à jouer du piano pour la chorale de son église. Elle remportera ainsi de nombreux prix et trophées au cours de ses jeunes années avant de faire des infidélités au répertoire classique. Nous sommes dans les années 70 et la jeune prodige vient de découvrir Led Zeppelin. A sa majorité, elle quitte alors le foyer parental pour Los Angeles et change son prénom en Tori, sous les conseils de sa meilleure amie. Sur la Côte Ouest, elle gagne sa vie en tant que figurante de spots publicitaires (elle sera notamment mascotte des céréale Kellogg’s, coiffant au poteau une certaine Sarah Jessica Parker). Parallèlement, elle se produit la nuit dans quelques bars. Violée dans l’un d’entre eux, elle écrit «Me And A Gun». Un succès traumatisant. En 1985, elle fonde avec le guitariste Steve Caton le groupe Y Kant Tori Read. Accompagné de Brad Cobb et de Matt Sorum (le futur batteur des Guns N’ Roses), le duo signe chez Atlantic Records et sort en 1988 un premier album éponyme. Le groupe est hué par les critiques et Tori se retire en Angleterre, préférant rester dans l’ombre en tant que simple choriste. Mais en 90, Atlantic et Caton la rappellent, lui proposant d’enregistrer un second album solo. «Little Earthquakes», son plus gros chef d’œuvre, est né. Pendant sa tournée, elle compose les mélodies de son prochain opus : «Under The Pink». Diffusé en 1994, celui-ci se classe n°1 de nombreuses semaines en Angleterre et s’écoulera à plus d’un million d’exemplaires. Sa renommée est telle que Trent Reznor, leader de Nine Inch Nails, réclame une participation lors de sa nouvelle tournée ; Robert Plant, enfin, l’invite sur l’album hommage à Led Zeppelin : «Encomium». En 1995, elle arrange «Boys for Pele» dans une église irlandaise, un retour à ses origines classiques avant d’explorer définitivement de nouveaux genres comme le jazz dans «From The Choirgirl Hotel» ou l’electronica avec «To Venus and Back». En 2001, elle fait polémique avec «Strange Little Girls», une compilation de reprises qui voit naître nombre de détracteurs parmi ses fans. Très touchée, Amos enchaîne avec un album concept, «Scarlet’s Walk», une sorte d’histoire de l’Amérique contée qui lui vaut d’être nominée aux Grammy awards. En 2005 enfin, cette grande prêtresse du mysticisme produit deux albums chargés : «The Beekeeper» et «Piece By Piece».

...