The Nice - Ados.fr

The Nice

Nationalité : Angleterre
Label : Mercury | Genre : Rock psychédélique

15
La biographie de The Nice
L'authentique mégalomanie du claviériste Keith Emerson a souvent fait oublier que les Nice était un groupe de rock. Et pas un petit! Inspiré par le free-jazz, la musique classique et l'électro naissante, ce quatuor était malgré tout capable de déménager, partant dans des improvisations virtuoses et destructurées sur fond de martèlement binaire... Encore psychédéliques, ils font partie des inventeurs du rock progressif. Ancien élève du Conservatoire, Emerson fonde les Nice en 1967, à la demande d'un manager qui avait besoin d'un groupe pour accompagner la chanteuse pop P.P. Arnold. Outre le claviériste, la formation compte en son sein Lee Jackson (basse), David O' List (guitare) et Brian Davison (batterie), tous anciens musiciens de rythm and blues. Bien vite, les Nice s'éloignent de leur mission originelle, lassés, sans doute, de jouer du Burt Bacharach et du Cat Stevens pour une chanteuse à voix. Keith Emerson se met à lancer des couteaux sur son orgue et à le secouer dans tous les sens pour en tirer des sonorités "avant-gardistes". Quand il est en forme, il finit son show en le découpant à la hache avant d'y mettre le feu. Surtout, il joue d'une façon parfaitement anticonformiste : atonal, dissonant, brusquement baroque ou boogie, son jeu tire partie des synthétiseurs naissant, et parvient quelquefois à susciter un état de transe technoïde. Le mot est lancé, il sera désormais le Jimi Hendrix du clavier ou ne sera pas! Porté par un incontestable succès scénique, les Nice enchaînent les albums. C'est d'abord l'excellent "The Thoughts Of Emerlist Davjack" (1967), un premier opus complètement fêlé, dont on retient généralement les longs délires instrumentaux basés sur Dave Brubeck ("Rondo") ou Leonard Bernstein ('America"). On aurait cependant tort de passer à côté de "Flower King Of Flies" ou du morceau éponyme, prouvant tous deux que quand il s'y mettait, le groupe était capable de composer d'excellentes chansons de pop-rock. Dès "Ars Longa Vita Brevis" (lieu commun de la poésie latine : "L'Art est long et le Temps est court"), en 1968, ce côté spontané et un peu barjot se voit concurrencé par une volonté de faire... de l'Art, justement, avec un grand A! La face B est occupée par une symphonie en quatre mouvements, exercice nouveau, mais qui amusera les groupes de rock pendant toutes les années 70. Une fois de plus, les Nice sont des précurseurs et la presse les acclame. La même année, ils se font également plein de copains hippies en brûlant le drapeau américain sur scène (le tout en jouant "America", de West Side Story). Plus pop, l'album "The Nice" leur permet de trouver le chemin des charts en 1969. A part une reprise de Bob Dylan en 11 minutes et 58 secondes ("She Belongs To Me"), les morceaux apparaissent maîtrisés et efficaces, notamment "Azrael Revisited", au rayon garage-psyché, et l'original "Diary Of An Empty Day", influencé par les harmonies latino-américaines. Il faut croire que tout ceci était trop simple pour Emerson. L'album suivant, "Five Bridges", un concept-album sur la ville de Newcastle mobilisant Tchaikovsky, Sibelius ou Bach, aura raison du groupe. Délaissant ses camarades, l'organiste fonde avec le chanteur de King Crimson et le batteur d'Atomic Rooster un trio, Emerson, Lake And Palmer qui - pour le meilleur et pour le pire - marquera désormais ses contributions à l'histoire du rock.

...


1 2 3 4 5 6


Les personnalités associées à The Nice
Sites consacrés à The Nice
Le Site Officiel de Keith Emerson Beaucoup d'informations sur Les Nice, ELP et l'oeuvre orchestrale du pianiste. // Le dossier Rock Psychédélique Sur Fluctuat.net
Pseudo * :
E-mail :
Votre commentaire *
Crypto * :
* champs obligatoires
john stair
Il y a 5 ans 10 mois Signaler ce commentaire
Site indispensable pour les musiciens
  • christophe maé (l)
    5
  • mika 2
    3
  • Photo
    1
  • Photo
    1
  • Photo
    1
  • Photo
    1
  • Toutes les chansons
  • Tous les clips
Forums Public Ados