Television - Ados.fr

Television

Nationalité : Etats-Unis
Label : Elektra | Genre : New Wave

19

La série surprise de Netflix qui envoie Bradley Cooper en colonie de vacances "Wet hot american summer: first day of camp " nous présente plusieurs personnages venus...

Miley Cyrus présentatrice des MTV VMA Miley Cyrus en présentatrice de choc pour l'évènement MTV de l'année...

Audrey Crespo-Mara: Claire Chazal bis TF1 est sa maison depuis toujours. Après ses études de Science-politique et une...

La télé peut vous sauver la vie! Samedi dernier, Autmn monte avec ses grands-parents par alliance à bord d'un petit avion....

La biographie de Television
Avant que la basse de Richard Hell n’aille rejoindre Johnny Thunders et ses Heartbreakers, Television écumait les planches des salles new-yorkaises et avait sorti ici et là quelques singles. Emmené par la sensibilité et la poésie de la guitare déraillée de Tom Verlaine (qui devint le petit ami de Patti Smith), Television est le parfait exemple de la « réception américaine » du punk londonien. Ce dernier, parti des Stooges ou des Ramones (à moins que ce ne soit des MC5 de Détroit) a eu le temps de passer par l’Angleterre avant de revenir sur ses pas, à New York. Résultat ? Television, Patti Smith, Blondie, Talking Heads et tous ces groupes américains pour qui la culture et la poésie étaient aussi vitales que l’air que l’on respire. Prenant le parti pris de Rimbaud pour faire pousser des fleurs du mal sur l’asphalte ramolli des « années hippies », prenant fait et cause pour le surréalisme et les mots contre l’époque bureaucratique et technocratique qui s’annonçait (avec ses restes filandreux de guerre froide) ces groupes accommodèrent mélancolie urbaine et ciel gris au-dessus des rues (esprit qu’on retrouve aujourd’hui avec les Kills). En ce qui concerne Television, ce groupe « (…) avait eu trois années de misère pour mettre au point un set qui devint la chair et l’âme de Marquee Moon » (dixit P.Manœuvre). Marquee Moon. Une chanson qui donne son nom à un album réalisé en 1977 et qui fait un clin d’œil en direction de la célèbre salle de concert londonienne le Marquee (où la crème de la crème anglaise a esquinté ses amplis). Marquee Moon. 45mn35s de régal. Aidé de Richard Loyd (guitare) Fred Smith (basse) et Billy Ficca (batterie), Verlaine chante en s’écorchant la voix sur “See No Evil » ou « Venus », tout en tension et en nervosité métallique et sèche ou encore « Elevation » au refrain entêtant ponctué en chœur par les guitares : Elevation, don’t go to my head… Elevation, don’t go to my head… Et tout ça avec une certaine nonchalance, une lenteur arrogante et “industrielle” qu’on retrouve à la limite du larsen et des instruments mal accordés sur l’album live « Blow Up » (sur certains passages Verlaine chante carrément faux mais bon…il devrait en parler à Shelley des Buzzcocks). Après ça, ça donne des lives et des carrières solo tout azimut. Marquee Moon c’est quelque chose !

...



Les personnalités associées à Television
Pseudo * :
E-mail :
Votre commentaire *
Crypto * :
* champs obligatoires
  • Photo
    2
  • Photo
    1
  • Photo
    1
  • Photo
    1
  • Photo
    1
  • soulja boy
    1
  • Toutes les chansons
  • Tous les clips
Forums Public Ados