Pixies - Ados.fr

Pixies

Nationalité : Etats-Unis
Label : 4 ad | Genre : Rock

168

Ghost Recon Advanced Warfighter 2 : le test d'Ados.fr Après Rainbow Six Vegas et Splinter Cell Double Agent , la sortie de Ghost Recon...

La biographie de Pixies
Considéré comme les précurseurs du grunge (Cobain ne cachait pas son admiration pour eux), Pixies est un groupe qui se forme à Boston en 1986, fruit de la rencontre de Black Francis (qui fera plus tard une excellente carrière solo sous le nom de Frank Black), de Kim Deal (qui prendra la tête des Breeders), de David Lovering et Joey Santiago. Ce qui détonne tout de suite avec eux, c’est l’originalité de leur son, à la fois très glacé, à la fois très chaleureux, une espèce de Talking Heads qui aurait fondu ou un Morrissey sous speed. Le critique musical, Philippe Manoeuvre dira du groupe : "(...) non contents de ne rien connaître au rock'n roll, les Pixies cultivent un son d'une bizarrerie absolue, son qui réfute les vieux systèmes stéréo bourgeois pour prendre sa juste ampleur sur une minichaîne surgonflée dans les basses ou, mieux encore, sur ghetto-blaster. Totalement adaptés donc à l'époque, les Pixies (...) ignorent totalement la case solfège" ! Leur premier album Surfer Rosa, ils le sortent en 1988 sous la férule de leur producteur Steve Albini, non sans avoir préalablement sorti une maquette de 17 titres et un maxi, Come On Pilgrim, un an auparavant (le titre fait directement référence au chanteur folk Larry Norman). C’est notamment sur Surfer Rosa que tu trouveras le célèbre titre « Where’s is my mind ? » que tu entends à la fin de Fight Club. La presse musicale anglaise tombe amoureuse de ces drôles d’américains qui sonnent un peu british mais en plus « métalliques ». Ce n’est qu’à la sortie de leur deuxième album Doolittle en 89, que les américains se pencheront sur Black Francis et ses mélancoliques comparses. Il faut dire qu’avec des titres comme « Here Comes your Man » et « Monkey Gone to Heaven », ils n’étaient pas près de passer inaperçus. De la première chanson, Francis expliquera avec son sens de la répartie dadaïste qui le caractérise si bien : « il s’agit d’une chanson que j’ai écrite quand j’avais 15 ans au sujet de clodos et de sans-abris qui meurent dans un tremblement de terre en Californie. Vous savez, avant un tremblement de terre tout devient très calme brusquement, les oiseaux cessent de gazouiller et il n’y a plus de vent. C’est sinistre. En ce qui me concerne, j’ai réellement vécu ça vu que j’ai grandi en Californie. Une fois, en 71, j’ai connu ça. J’étais très jeune. J’étais en train de dormir tranquillement et quand soudain j’ai été réveillé par des secousses. C’est à la fois très curieux et à la fois très comique. C’est comme si on secouait la Terre. Qu’est-ce qu’on peut faire ? Ben rien. » A la suite de Doolitlle, le groupe se met un peu en sourdine. Black Francis fait une carrière solo sous le nom de Frank Black and the Catholics, puis de Frank Black tout court. Kim se lance dans les Breeders avec sa sœur jumelle Kelley et cartonne avec leur chanson « Cannonball ». Certes, les Pixies sortent l’album Bossanova en 90, mais ce sera du 99% Black Francis. Après, c’est la séparation et il faudra attendre 2004 pour voir les "lutins" de nouveaux ensembles en concert à Minneapolis.

...


1 2 3 4 5 6 7 8 9


Les personnalités associées à Pixies
Sites consacrés à Pixies
Site des Pixies Pikssiz
Pseudo * :
E-mail :
Votre commentaire *
Crypto * :
* champs obligatoires
  • Tété en festoche
    1
  • harvey
    1
  • 1
  • Photo
    1
  • Photo
    1
  • Toutes les chansons
  • Tous les clips
Forums Public Ados
  • 21040
    Ce que vous écoutez au moment ou vous écrivez^^
  • 149
    parole libre : lachez vos textes
  • 142
    Balancez vos groupe préférés!
  • 125
    Un bon son à partager ?
  • 27
    Le rappeur Jul.