Norah Jones - Ados.fr

Norah Jones

Vrai nom :Geetali Norah Jones-Shankar
Née le : 30 mars 1979 (39 ans)
Nationalité : Etats-Unis
Label : Blue Note | Genre : Jazz

984

Dis moi ce que tu écoutes, je te dirai comment tu réfléchis ! Pas besoin d’être scientifique pour savoir que vos goûts musicaux...

Milow dévoile enfin le clip d'Against the tide   Paru en mars 2014, Silver Linings est le quatrième album studio du belge...

Norah Jones : Ecoutez ses nouveaux titres !   Norah Jones nous étonne avec ce dernier opus, Little Broken Hearts , qui...

Norah Jones : Notre pilule du bonheur... Son nouveau clip ! Norah Jones nous surprend encore et toujours... Avec Little broken hearts, son nouvel opus,...

La biographie de Norah Jones

Le diable que cette miss (Norah) Jones

C’est grâce à une enfance hors du commun que la très sensuelle Norah Jones développe un mélange unique de jazz et de pop auquel elle auquel elle ajoute un soupçon de country-blues et de folk contemporain. Née à New York, la fille du célèbre Ravi Shankar grandit paisiblement au Texas avec sa mère. Bien qu’elle considère la musique de Billie Holliday et Bill Evans à la fois intrigante et réconfortante, ce n’est qu’à son arrivée à l’école secondaire spécialisée Booker T. Washington High School qu’elle commence à explorer le jazz. Au cours de ses années à l’école secondaire, Norah Jones remporte le prix Down Beat Student Music Awards pour la meilleure chanteuse jazz et la meilleure composition originale en 1996. Elle remporte un second prix pour la meilleure chanteuse jazz en 1997. Laissant de côté ses aspirations vocales, Jones fréquente l’Université du Nord du Texas où elle étudie le piano jazz pendant deux ans, soit jusqu’à ce qu’elle accepte de sous-louer l’appartement d’un ami dans Gennwich Village, à New York, en 1999.


Bien qu’elle ait l’intention de retourner à l’école à l’automne, elle se laisse séduire par les petits cafés et clubs de jazz qui lui fournissent l’inspiration nécessaire pour composer ses premières chansons. Elle se produit régulièrement avec le groupe trip-hop Wax Poetic et monte son propre groupe, s’entourant du guitariste Jesse Harris, du bassiste Lee Alexander (son futur compagnon) et du batteur Dan Rieser. En octobre 2000, la formation enregistre quelques maquettes pour le compte de Blue Note Records qui permettent à Jones de décrocher un contrat avec la célèbre étiquette de jazz quelques mois plus tard. Après une apparition sur l’album Songs From the Analog Playground de Charlie Hunter, elle passe la majeure partie de 2001 à se produire avec le groupe de Hunter en plus de composer dans le but d’enregistrer un premier album. Produit par Craig Street et Arif Mardin, Come Away With Me paraît en début de 2002 et attire rapidement l’attention du public. Sa beauté sans équivoque et le fait qu’elle soit la fille d’un artiste réputé internationalement la place dans une position difficile. Elle doit défendre sa musique face aux critiques qui la perçoivent comme un autre joli minois ou une autre artiste qui s’accroche à la réputation de son paternel. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un album complètement jazz, on y retrouve néanmoins le guitariste Bill Frisell et le batteur Brian Blade. Jones aura tôt fait de faire taire ses critiques, puisque Come Away With Me atteint le premier rang du palmarès jazz du Billboard et le sommet des ventes canadiennes en 2002, en plus d’arriver au sommet du Top 200 du Billboard.
En 2003, c’est la consécration alors que Jones remporte cinq Grammys, dont celui de l’album de l’année et la révélation de l’année alors que la pièce Don’t Know Why lui vaut les statuettes de l’enregistrement de l’année et de la pièce de l’année. Ces prix suffisent à relancer les ventes de l’album qui s’écoule à plus de 20 millions d’exemplaires dans le monde. Après avoir passé quelques mois dans l’ombre, Norah Jones est de retour en février 2004 avec Feels Like Home qui lui rapporte trois Grammy supplémentaires.

Mais son image lisse lui pèse un peu car, remarquable interprète et bonne compositrice, elle n’est pas vraiment une innovatrice au même titre que les précédents artistes jazz qui lui servent de modèle, ni Billie Hollday, ni Bill Evans, ses inspirations majeures. Alors elle collabore, déjà avec Ray Charles sur Here We Go Again (Grammy quand tu nous tiens !), puis va s’encanailler avec les Foo Fighters de Dave Grohl (ex-batteur de Nirvana) pour Virginia Moon en 2005, avant de chanter, l’année suivante avec Peeping Tom, le groupe de Mike Patton (ex- Faith No More) un titre où elle ne crie que des jurons salaces… Le changement ne s’opère pas qu’ou niveau langagier, puisque l’album qui suit est sous le nom de son groupe et éponyme The Little Weelies (les pleureuses- tout un programme !). Abandon du jazz pour la country et le gospel et reprises de classiques. 2007 la voit apparaître sur un autre terrain, puisqu’elle est l’héroïne aux côtés de Jude Law du Wong Kar-Wai qui ouvre le Festival de Cannes cette année-là, My Blueberry Nights. Ceci ne l’empêche nullement de sortir un nouvel et quatrième album en début 2008, Stay with Me, composé de titres jamais parus en albums. La dame penserait-elle à devenir mère, après s’être raccommodé avec son père Ravi et sa demi-sœur Anoushka Shankar ?



...


1 2 3 4 5 6 7 8 9



Les personnalités associées à Norah Jones
Pseudo * :
E-mail :
Votre commentaire *
Crypto * :
* champs obligatoires
  • Photo
    1
  • shy'm
    1
  • Photo
    1
  • Photo
    1
  • 1
  • Photo
    2
  • Photo
    1
  • soulja boy
    1
  • Toutes les chansons
  • Tous les clips
Forums Public Ados