Miossec - Ados.fr

Miossec

Né le : 24 décembre 1964 (52 ans)
Nationalité : France
Métiers : chanteur, auteur-compositeur
Label : Pias | Genre : Scène française

168

Le guide des festivals de l'été : notre classement complet   Les Vieilles Charrues – du 16 au 19 juillet – Carhaix (Finistère)...

Les Hymnes Du Stade Il y a les acharnés, qui essaient en vain de trouver la bonne formule, comme Francis Lalanne,...

La biographie de Miossec
Aller voir et écouter Miossec sur scène c’est un peu comme jouer à la loterie : on ne sait jamais vraiment ce que ça va donner. Souvent, notre brestois préféré débarque complètement torché, et quand il arrive à finir toutes ses chansons sans se planter dans les textes, c’est un peu comme un petit miracle…Pourtant, malgré des concerts souvent catastrophiques qui auraient pu nous décourager, nous aussi on a du mal à se priver de « Boire », à se passer de cette sensibilité à cran, de cette colère mâle de mal-aimé, de ce trop plein de mots bruts et malades, tendres et vulnérables qui se bousculent aux coins des rimes comme au coin des yeux. Alors on y retourne, aux concerts de Miossec, non pas pour se délecter de son extrême timidité, de son numéro d’alcoolique fini, mais parce que ce type plein de contradictions, qui évoque avec tant de force et de tendresse cette masculinité perplexe, fragile, pudique et grande gueule (cassée) que chaque homme porte en lui sans oser la mettre à nu, ce type nous bouleverse et nous renvoie à cette condition humaine en quête désespérée d’elle-même. Miossec a rendu à l’homme son cœur d’artichaut, sa sueur poétique et post match d’amateur, sa peur lâche d’être trahi et sa tristesse noyée dans un verre de vin. En effet, quand Miossec et ses rimes rallongées se sont fait repérer, on ne se demandait plus vraiment où étaient passées les femmes, mais on s’interrogeait surtout sur ce que devenaient les mecs. Miossec lui, en avait déjà une petite idée, et dès son premier album, nous montrait toutes les facettes meurtries de l’homme trompé, de l’homme perdu, de l’homme qui ne sait plus vraiment ce que veulent les femmes… « Un homme, un chien, une voiture, etc, etcetera », ni ce qu’il veut lui-même. Et pourtant, Christophe Miossec sait au moins une chose, et ce depuis toujours, c’est que la musique ne sera pas juste pour lui, un bruit de fond ou de couloir. Enfin, il le sait sans le savoir, manquant trop de confiance en lui pour admettre qu’il vaut quelque chose et Printemps Noir, le groupe qu’il fonde à l’âge des boutons d’acné disparaît quand Christophe passe son bac, alors que leurs concerts comme l’une de leurs chansons marchaient plutôt bien. Mais ce mordu d’Hendrix et des Stones préfère baisser le son pour se consacrer à ses études supérieures. C’était une bien mauvaise idée de la part de ce jeune homme tombé dans le rock grâce à son grand frère qui lui a fait découvrir à l’âge où l’on est encore peu mélomane, la puissance des guitares (rien de mieux qu’un grand frère pour vous sortir d’un avenir musical voué à l’insipide !). Christophe se tourne en effet les pouces à la fac d’histoire de Brest et se dit qu’il serait peut-être plus fun de se lancer dans le journalisme. A Ouest France, il tape quelques chroniques pour ensuite être embauché à la rubrique musique rennaise. Mais la critique musicale n’est pas trop son truc non plus, et Miossec s’en va à Paris travailler dans divers secteurs, du bâtiment à l’édition, pour finir à TF1, où il est rédacteur pendant plus de deux ans. Ce métier ne lui plaît pas plus que les autres, et Christophe sent bien qu’il est temps maintenant de revenir à la musique. De retour en Bretagne, il commence à mettre en boîte des démos et lorsqu’il rencontre Guillaume Jouan, guitariste de formation, en 1993, il décide d’enregistrer un album. « Boire » paraît en 1995 et présente des chansons en apparence à l’opposé de la fièvre rock’n’roll qui habite Miossec depuis son enfance. En apparence seulement, parce que les textes sont quant à eux très bruts, très spontanés et portent en eux la marque rageuse du rock. Cependant, comme Miossec le dira souvent dans ses interviews, le musicien trentenaire ne se voit plus vraiment balancer du gros son comme s’il avait encore 15 ans. Son énergie, ses coups de nerfs, ses révoltes et ses souffrances, il les passe désormais dans les mots mais aussi sur scène où les chansons sont souvent plus rock et où le chanteur est définitivement plus proche qu’en studio de la rock star déglinguée. « Boire » fait un tabac et Miossec devient alors la coqueluche de la presse spécialisée, sans que celle-ci déclare pour autant qu’il est le fondateur d'une nouvelle forme de chanson française, comme on a pu le dire à propos de certains… Alors qu’en fait, s’il y a bien quelqu’un qui a, avant tout le monde, sérieusement décoiffé la chanson made in France, c’est bien Christophe. Mais voilà, à l’époque, on n’osait pas encore créer de chapelles à partir d’un prophète aussi atypique et imprévisible. Deux ans après, Miossec remet le couvert de l’homme à fleur de peau sur la table des relations amoureuses en sortant « Baiser », dont le titre d’emblée annonce la couleur d’un album au franc parler et aux rimes qui font rougir les vieilles filles. Puis, le temps, les concerts et la nomination aux Victoires de la Musiques anulée pour refus de s’y rendre passent, mais passent vite puisque dès 1998, Miossec est de retour dans les bacs avec « A Prendre », où le chanteur fait dans le vieux couple qui se connaît un peu trop pour ne pas avoir envie de regarder ailleurs. Mais les histoires de bières qui s’ouvrent manuellement font moins d’émules même si l’album obtient quand même un large succès. Miossec est un chanteur désormais très en vogue et toute la crème de la variet’ fait appel au spécialiste de la rime à rallonge, de Jane Birkin à Johnny Hallyday himself. Christophe n’oublie cependant pas d’écrire pour lui-même et publie en 2001 « Brûle ». En 2004, Miossec décide de symboliser son passage à la quarantaine en sortant « 1964 » (date de naissance du brestois), où l’Orchestre Lyrique de la Région Provence apporte une touche de symphonie à un univers musical toujours aussi touchant et rempli de doutes, mais où la fragilité des débuts a puisé dans la musique une force étonnante et constamment renouvelée. Son dernier album, "L'Etreinte" est sorti en 2006. Il bénéficie de la collaborations d'artistes venus d'horizons divers : de Gérard Jouannest, pianiste de Juliette Gréco et Jacques Brel, aux rockeurs belges de Zita Swoon, en passant par l'inévitable Daran.

...


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14


Les personnalités associées à Miossec
Sites consacrés à Miossec
Christophe Miossec Le site officiel de Miossec
Pseudo * :
E-mail :
Votre commentaire *
Crypto * :
* champs obligatoires
Hipolito
Il y a 4 ans 7 mois Signaler ce commentaire
Connaissez-vous un bon système de roulette ? J'ai trouvé un système dans google , mais besoin de conseils de joueurs de pointe, ce système est si facile et devrait fonctionner je pense . S'il vous plaît vérifier et de me le faire savoir à mon e-mail, il suffit de chercher dans google pour platinum roulette system
love my a
Il y a 5 ans 7 mois Signaler ce commentaire
Un très bon choix qui sera, on l'espère, bientôt suivi du titre "Le risque", notre chanson coup de coeur de l'album Appelle moi Jen.

La chanteuse actuellement en tournée sera de passage aux Folies Bergères de Paris les 18 et 19 novembre prochain.
love my a
Il y a 5 ans 7 mois Signaler ce commentaire
Un très bon choix qui sera, on l'espère, bientôt suivi du titre "Le risque", notre chanson coup de coeur de l'album Appelle moi Jen.

La chanteuse actuellement en tournée sera de passage aux Folies Bergères de Paris les 18 et 19 novembre prochain.
XnsBzwrNpVHLPJES
Il y a 5 ans 8 mois Signaler ce commentaire
Thanks for sarhing. What a pleasure to read!
  • Toutes les chansons
  • Tous les clips
Forums Public Ados