Michel Polnareff - Ados.fr

Michel Polnareff

Né le : 03 juillet 1944 (73 ans)
Nationalité : France
Métier : chanteur
Label : Universal | Genre : Pop

Michel Polnareff: Ce qu’on pense de son dernier titre Michel Polnareff a surpris ses fans cette nuit en dévoilant son premier single de son...

Michel Polnareff agressé par des chauffeurs de taxi ! Il y a quelques semaines, la guerre faisait rage en France entre les chauffeurs de taxi et les...

Pourquoi Mylène Farmer peut arrêter la chanson Oui, elle peut s’arrêter car… Elle a 30 ans de carrière...

Clash sur Twitter : Michel Polnareff s'érige en Einstein et humilie Pascal Obispo !   Pascal Obispo n'a jamais caché son admiration pour le célèbre...

La biographie de Michel Polnareff
Ce genre de classement est évidemment ridicule, mais si l'on devait établir une liste des artistes les plus importants de la pop music française, Michel Polnareff figurerait dans les premiers, pas très loin de Serge Gainsbourg. Malgré une réputation sulfureuse et des enregistrements pas toujours à la hauteur de son talent, il reste l'auteur de merveilles qu'une seule compilation aurait du mal à résumer. Fils de Léo Poll, un musicien qui a, entre autres, écrit des chansons pour Edith Piaf, Polnareff se forme au Conservatoire de Paris, où il obtient un premier prix de solfège à l'âge de onze ans. Après quelques expériences malheureuses dans divers petits boulots (on en trouvera la trace dans la savoureuse « Miss Blue Jeans »), il adopte le mode de vie beatnik au début des années 60, chantant ses chansons accompagné d'une guitare sèche sur les marches de la Butte Montmartre. Après avoir refusé un contrat chez Barclay, il rencontre Lucien Morisse, patron d'Europe 1, et en 1966, ce dernier devient son manager. Un contrat chez Universal s'ensuit et le jeune homme part enregistrer à Londres. Exigeant, il demande à être accompagné par les meilleurs musiciens et collabore notamment avec Jimmy Page, qui fondera plus tard Led Zeppelin. Les premiers 45 tours qu'il publie à son retour sont des succès immédiats. « La Poupée Qui Fait Non » et « Love Me, Please Love Me » l'intègrent dans le cercle des stars de Salut Les Copains… Cependant, grâce à des titres comme « L'Amour Avec Toi », dont le refrain fait scandale, il impose d'emblée une personnalité bien plus provocatrice que Johnny Hallyday et consorts. Pendant quelques années, le chanteur va enregistrer des disques de plus en plus ambitieux, rivalisant avec les Beatles en inventivité musicale. Les tapis de violons d'« Ame Câline », l'orgue sépulcral du « Bal Des Laze » ou les rythmiques avant-gardistes de « Dans La Maison Vide » lui valent d'être acclamé par la presse britannique, ce qui est rarissime pour un artiste français. Arrangeur minutieux, il supervise chaque étape de l'enregistrement et du mixage de ses disques. Le 33 tours « Polnareff's » (1970), sorte de concept-album étrange et subversif, est considéré par beaucoup comme son travail le plus abouti. Mais l'artiste s'accommode mal du revers de la médaille. Après avoir joué de son physique androgyne, il se sent obligé d'enregistrer la chanson « Je Suis Un Homme » et surtout, vit très mal la mort de son ancien protecteur, Lucien Morisse. Au début des années 70, sa carrière connaît donc un déclin, malgré la sortie de 45 tours comme « Holidays » (couplé avec « La Mouche ») ou « Ça N'Arrive Qu'Aux Autres ». Alternant les phases d'hyperactivité, d'agressivité (il exhibe son derrière au cours d'une célèbre campagne d'affichage) et de dépression, il confie la gestion de ses affaires à un escroc qui finit par s'enfuir après avoir détourné des millions. Ruiné, endetté auprès du fisc, Polnareff se voit alors contraint de quitter la France et s'installe aux Etats-Unis. Dès lors, son activité musicale devient moins convaincante. Après une poignante « Lettre A France » en 1975, ses bonnes chansons se font rares… Comme beaucoup, il cède dans les années 80 à la tentation du tout électronique, oubliant le charme de ses orchestrations d'antan. Néanmoins, son album « Kama Sutra », en 1989, est l'occasion d'un come-back, en grande partie grâce au classique « Goodbye Marilou ». En revanche, son dernier album, paru en 2005, ne convainc pas la critique. Contre toute attente, il a annoncé une semaine de concerts au Palais Omnisport de Bercy, à Paris, en mars 2007. Chouchou de la presse people, qui fit les gorges chaudes de ses problèmes de santé et de sa vie sentimentale mouvementée au cours des années 90, il est admiré par des toutes sortes de musiciens, de Bertrand Burgalat à Pascal Obispo. Derrière ses lunettes teintées, il cultive sa légende, énigme fondamentale d'une scène française trop pauvre en la matière.

...




Les personnalités associées à Michel Polnareff
Sites consacrés à Michel Polnareff
Le Site Officiel Très bien présenté, il dispose notamment de news régulièrement mises à jour. // Moussaillon.net Très bon site amateur, avec une biographie et une discographie complètes.
Pseudo * :
E-mail :
Votre commentaire *
Crypto * :
* champs obligatoires
sytivill
Il y a 5 ans 10 mois Signaler ce commentaire
tro koule anpluce je c'es jouet de la kitard et come je c'es jouet de la kitard je pe hantes sa pa vret toulemonde
  • Photo
    1
  • Photo
    1
  • Toutes les chansons
  • Tous les clips
Forums Public Ados