Melanie C en interview vidéo
Melanie C

Interview vidéo : Les belles intentions de Melanie C

Voir la fiche artiste Melanie C

Ados.fr : Avec « Beautiful Intentions », tu tends à la fois vers le rock, comme sur ton premier album (Nothern Star, sorti en 1999), mais aussi vers des ballades au piano, portées par des titres qui semblent faire référence melaniec-playerà des évènements personnels de ta vie (« Better Alone » notamment, qui parle de la rupture et comment la surmonter) : ce versant rock tout comme ces chansons /ballades plus intimistes sont très loin de l'époque Spice Girls et de l'image de la fille sportive que l'on donnait de toi, tu peux nous en dire un peu plus ?

Melanie C : Absolument, c'est mon troisième album solo et tous mes albums sont l'expression d'une période de ma vie et dans cet album, j'ai pu m'inspirer de tout ce qui s'est passé depuis plusieurs années jusqu'à aujourd'hui, sans oublier ce que j'ai appris sur scène avec tous les concerts que j'ai donnés et je crois que c'est vraiment le meilleur album que j'ai fait jusqu'à présent. Et oui, c'est complètement différent de tout ce que j'ai pu faire avec les Spice Girls ! C'est le cas de tout ce que j'ai pu faire en solo et c'est bien naturel parce qu'on forcément très différent seul qu'avec un groupe.

Ados.fr : Donc, finalement, tu ne regrettes pas d'être passée par la case « Spice Girls » ?

Melanie C : Absolument pas, je n'ai aucun regret ! Sans cela, je ne serai pas là aujourd'hui, j'en suis tout à fait consciente ! Bien sûr, il y a des aspects négatifs, comme le fait, comme celui d'avoir l'étiquette « Spice Girls » pour toujours mais dans l'ensemble, je suis très fière de tout ce que nous avons réalisé ensemble. Enfin, j'en suis là aujourd'hui et toutes ces expériences ont fait de moi l'artiste que je suis.

Ados.fr : Donc, tu penses que ça t'a aidé et desservi en même temps ?

Melanie C : Oui, surtout en Grande-Bretagne...

Ados.fr : Dans « Beautiful Intentions », la majorité des chanson évoquent une facette de toi plus romantique, à fleur de peau que sur les précédents albums, tu sembles quelqu'un de passionné, de sensible, est-ce que c'est ta véritable personnalité ?

Melanie C : Oui, je crois mais c'est quelque chose que nous avons tous en nous, non ? Dans certains morceaux de l'albums qui peuvent être perçus comme très romantiques, surtout au niveau des paroles parce qu'ils évoquent les relations entre hommes et femmes mais je ne parle pas seulement d'amour. Il y a tellement de rapports humains qui sont importants et peuvent changer notre existence, il y a tellement de gens qui entrent et sortent de nos vies et les transforment mais ce ne sont pas nécessairement ceux...avec qui nous faisons l'amour ! (rires)

Ados.fr : Dans « Next Best Superstar », tu pointes du doigt les effets négatifs du succès facile (« And you know that you're good /Cause they told you you could be /The next best superstar/ And you know you can sing /And you'll do anything to be /The next best superstar You're the next best superstar): est-ce que ce titre parle de ta propre expérience ?

Melanie C : Ce titre a été écrit par un compositeur formidable, Adam Argyle, j'adorais la chanson, il faut avouer qu'elle est géniale, et il se trouve que je pouvais m'identifier aux paroles. J'ai expérimenté tellement de choses dans le milieu de la chanson, même si j'ai eu beaucoup, beaucoup de chance. Il y a tellement d'émissions de télé réalité, de concours de chant qui sont montré que j'ai l'impression que les gens auraient presque besoin d'un manuel d'utilisation, de conseils pour les aider à ne pas se faire avoir. Pour moi, c'est ce que veut dire la chanson : « faites attention, la réalité n'est pas toujours ce que vous croyez... »

Ados.fr : Est-ce que cette mise en garde s'adresse surtout aux adolescents ?

Melanie C : Oui, vraiment. Si j'avais actuellement 15 ou 16 ans (ah, ça serait merveilleux !) aujourd'hui et que je poursuive les mêmes rêves et les mêmes ambitions que j'avais à l'époque, et que j'ai encore, je suis sûre que j'aurai passé une audition pour l'un de ces shows mais il faut être vraiment fort parce qu'on s'expose à tellement de critiques et parce que, surtout en Grande-Bretagne, les gens font des carrières tellement courtes. Très peu d'entre eux ont la possibilité de faire plusieurs albums. La plupart d'entre eux ne durent qu'un an et puis, plus rien. C'est quelque chose de très difficile à supporter.

Ados.fr : Dans « First day of my life », tu chantes « Sometimes I don't know who to be » ou encore “But I still need to grow” mais aussi “This could be the first day of my life, The first time to really feel alive, The first time to break the chain”. Tout comme dans “Better alone”, tu parles beaucoup de ruptures, ça t'est arrivé souvent ?

Melanie C : Oui ! J'ai rompu avec des garçons, avec des maisons de disques, avec des groupes ! Mais la vie, c'est ça, ça change tout le temps et il faut aller de l'avant. Même si c'est positif, c'est effrayant. Le changement, ça peut faire peur, c'est pour ça que c'est l'une des sources d'inspiration de mes chansons.

Ados.fr : Tu as dit au début de l'interview que « Beautiful Intentions » était à 100% toi. Est-ce que cet album te définit parfaitement ?

Melanie C : C'est là où j'en suis actuellement. Comme beaucoup de gens, quand j'avais une vingtaine d'années, je me cherchais beaucoup. Je n'étais pas très sûre de qui j'étais et qui je voulais devenir. Aujourd'hui, j'ai 32 ans, j'ai beaucoup plus confiance en moi, j'ai moins de peurs et tout ça m'a permis de faire un disque très honnête.

Ados.fr : Et sinon, comment as-tu rencontré Enrique Iglesias, qui a écrit avec Guy Chambers, « First day of my life » ?

Mel : Et bien en fait, j'avais déjà travaillé avec Guy Chambers, sur une chanson appelée « Melt », pour mon deuxième album. C'est un auteur compositeur formidable et j'étais ravie de pouvoir travailler avec lui. Pour Enrique, et bien malheureusement, je ne l'ai pas encore rencontré ! La chanson était déjà écrite...

Ados.fr : tu envisages la possibilité d'un duo ?

Melanie C : Je ne sais pas, mais ce serait fantastique ! C'est un artiste très populaire, s'il est d'accord, pourquoi pas !

Ados.fr : Pourquoi as-tu choisi de travailler avec le producteur Greg Hover, qu'attendais-tu de cette collaboration ?

Melanie C : Pour cet album, je voulais un son très « live » et travailler avec un producteur que j'admire. Greg Hover avait très envie de travailler avec moi et il avait déjà collaboré avec de grands groupes de rock, Catatonia, Manic Street Preacher, les Super Fury Animals. On s'est rencontrés, il a adoré mes démos. C'est un fan, il a vu plusieurs de nos shows, il s'entend bien avec mes musiciens, bref, ça a très bien collé entre nous. Lui, c'est quelqu'un de fantastique, de très généreux en studio, il s'est beaucoup impliqué dans la production, bref, on a formé une super équipe.

Ados.fr : Tu as splitté avec Virgin/Emi après la sortie de ton second album en 2003, et tu as décidé de créer ta propre maison de disques, « Red Girl Records » sur laquelle tu as édité ton troisième album, « Beautiful Records » : pourquoi ?

Melanie C : Et bien j'ai travaillé avec une major pendant plus de 7 ans. J'ai eu beaucoup de succès bien entendu avec les Spice Girls et puis avec mon premier album solo. Quand le moment est venu de partir de cette maison de disques, j'ai eu envie de faire exactement le contraire de ce que j'avais fait avant. Tout change très très vite dans une major, on travaille avec beaucoup de gens et on se retrouve avec toutes sortes d'influences sur son disque. Avec un label indépendant, c'est la liberté absolue, on travaille avec une toute petite équipe. Et puis c'était un défi, tu sais, sûrement l'une des meilleures choses que j'ai faite. C'est arrivé au bon moment, je n'aurai pas voulu que ça se produise avant, c'est arrivé tout naturellement.

Ados.fr : Est-ce que tu penses produire d'autres artistes ?

Melanie C : Oui, probablement mais c'est encore très tôt. On veut déjà être une compagnie saine d'un point de vue financier, acquérir plus d'expérience. J'adorerais pouvoir donner à d'autres la chance que j'ai eu.

Ados.fr : Tu as des idées, des noms en vue ?

Melanie C : Non, il est bien trop tôt mais il faudrait qu'ils soient capables de se produire sur scène. Je ne suis pas intéressée par des gens qui ne joueraient que sur leur image, façon pop, il me faut du live.

Ados.fr : La scène, c'est quelque chose de très important pour toi ?

Melanie C : Absolument, il n'est question que de ça ! Malheureusement, dans l'industrie du disque actuelle, les vidéos sont presque plus importantes que les performances live en terme de ventes de disques. Heureusement, le vent tourne...

Ados.fr : Red Girls Records, c'est une allusion à ton équipe de football préférée, à Liverpool ?

Melanie C : Absolument ! Mais le rouge c'est une couleur fantastique, positive, pleine d'énergie, dangereuse, tout ce qu'une maison de disques devrait être ! Ca a toujours été ma couleur préférée depuis que je suis toute jeune. J'étais aussi une grande supportrice du club de Liverpool avec les Mighty Reds alors, oui !

Ados.fr : Tu supportes toujours Liverpool ?

Melanie C : Bien sûr, jusqu'à ma mort ! Absolument !!

Ados.fr : Est-ce que tu vas suivre la coupe du monde ?

Melanie C : Oui ! J'espère pouvoir suivre quelques matchs. Je n'ai jamais vu l'Angleterre jouer en vrai. C'est mon rêve d'aller en Allemagne et de voir des matchs.

Ados.fr : Tu nous dis que le rouge est ta couleur, il parait que tu rougis facilement c'est vrai ? Tu es timide ?

Melanie C : Quand j'étais plus jeune, c'était vrai, beaucoup moins maintenant. Quand j'étais adolescente, c'était difficile, tu ne peux pas contrôler. J'étais vraiment « la fille en rouge »...

Ados.fr : Tu es encore timide ? Ca doit être très dur dans ce métier ?

Melanie C : Je peux être encore un peu timide mais c'est le cas pour tout le monde lorsque l'on se retrouve dans un milieu auquel on est pas habitué.

Ados.fr : Une dernière question, Ados est un site Internet, le débat fait rage en ce moment à propos du téléchargement gratuit, tu en penses quoi ?

Melanie C : Je pense que les maisons de disques auraient du se préoccuper du problème beaucoup plus tôt. Je crois que le téléchargement, c'est le futur, avoir accès à la musique aussi rapidement, c'est fantastique et la musique devrait être moins chère. Mais faire des disques, les promouvoir, ça coûte très cher et je crois que le téléchargement illégal peut faire du mal à l'industrie du disque. Cette industrie a été très chanceuse et prospère pendant très longtemps et maintenant ils ont des problèmes. Enfin, bref, le résultat c'est que ce sont les passionnés de musique qui en pâtissent. Si le profit s'effondre, on ne pourra plus promouvoir de nouveaux artistes, ce qui donnera au final beaucoup moins de musique nouvelle à écouter. Donc, pour moi, le futur c'est la musique moins cher et accessible.

Par Thomas Grange |   dernière mise à jour : 07 avril 2006

Les autres interviews de Melanie C

Interview vidéo : Les belles intentions de Melanie C Voir la fiche artiste Melanie C Ados.fr : Avec « Beautiful Intentions », tu tends à la...

Les autres news sur Melanie C

Le never come back des Spice Girls C'est Melanie C. qui l'a déclaré au Daily Star. " Aucune chance que ça...

Mel C l'ex Spice Girl est maman A l'époque des Spice Girls, Mel C jouait Sporty Spice, la chanteuse au look...

Melanie C, ex de Robbie Williams? Des aveux toujours des aveux... voilà une activité à laquelle se livrent souvent les people....

Fête De La Musique 2006 : que faire? Si presque toutes les villes françaises proposent des concerts intéressants, certaines...

  • n4
    1
  • Toutes les chansons
  • Tous les clips
Forums Public Ados