Julien Clerc - Ados.fr

Julien Clerc

Né le : 04 octobre 1947 (70 ans)
Nationalité : France
Label : EMI | Genre : Scène française

420

Les Enfoirés reviennent à la télé le 13 mars ! Baptisé cette année "Les Enfoirés prennent la route", le concert de la...

Quand Julien Clerc parle de Carla Bruni   Lundi prochain, Julien Clerc publie son 23° album « Partout le...

Le prime de Thomas sur Ce n'est rien Thomas chante cette fois-ci en français avec "Ce n'est rien" de Julien...

Le prime de Thomas sur Ce n'est rien Thomas chante cette fois-ci en français avec "Ce n'est rien" de Julien...

La biographie de Julien Clerc
Paul-Alain Leclerc, alias Julien Clerc, naît le 4 octobre 1947, à Paris, dans le 19ème. Très tôt, il se partage entre musique classique et chanson française, et entre les appartements de ses parents divorcés. Baignant dans les notes, la semaine chez son père Paul, haut-fonctionnaire à l'UNESCO, et le week-end chez sa mère d'origine guadeloupéenne, celui qui s'appellera Julien en public apprend très tôt le piano. Mais à six ans, il joue les blanches et les noires sans réel enthousiasme. A l'adolescence, le clavier permet de reproduire les coups de cœur radiophoniques et prend plus de place dans sa vie. Lycéen des années 60, il a les occupations de sa jeunesse : les cours à Lakanal, la mobylette, les copains et les (sur)boums, mais aussi le solfège et la vente de calendriers, scoutisme oblige. En terminale, il rencontre Maurice Vallet, dit Momo, qui devient, avec Etienne Roda-Gil rencontré en 1966, un de ses principaux paroliers. Après l'obtention de son baccalauréat, Paul-Alain prépare Sciences Po. Echouant, il se dirige, sous la pression de son père, vers la Sorbonne et les études de droit. L'université, entourée de cafés, perd souvent quelques étudiants. Le jeune Leclerc devient plus assidu à l'Ecritoire, où il rencontre Etienne Roda-Gil, qu'aux bancs de la fac. Les deux amis de terminale et le poète du café de la place débutent une longue association et écrivent des chansons. Chez Pathé Marconi, Paul-Alain passe une audition grâce à une connaissance. Réussissant sa performance, il signe un contrat de sept ans et change son nom. En 1968, Julien Clerc enregistre « La cavalerie », écrit par le trio. En mai, les trois chevaliers galopent vers le succès et les hit-parades. En juillet, Julien enregistre un second quarante-cinq tours, contenant une reprise d' « Ivanovitch ». Gilbert Bécaud, séduit par l'interprétation de son titre, propose sa première partie à Julien Clerc. Mais avant d'accepter l'Olympia, le chanteur débutant doit se former à la scène. Avec Adamo, il part donc en tournée à l'automne 1968. A son retour, son troisième quarante-cinq tours et de son premier album sortent. Avec ses textes oniriques, ses mélodies symphoniques et son vibrato original, l'album se retrouve dans les hit-parades de l'époque et remporte un immense succès et le Prix du disque de l'Académie Charles Cros. 69 est l'année de l'Olympia, de « Hair » et de la médiatisation de son couple. En mars, le public de Gilbert Bécaud fait un triomphe au chanteur à la voix vibrante. Serge Gainsbourg ou Henri Salvador vient féliciter le débutant prometteur. Les producteurs partagent l'avis de ces grands artistes et proposent à Julien Clerc le premier rôle de leur comédie-musicale « Hair », gros succès outre-Manche. Julien refuse, puis revient sur sa décision après avoir assisté au spectacle à Londres. Son « oui » lui offre le succès et inscrit son nom dans la culture hippie et la mémoire collective. En juillet, il sort « La Californie ». Classé dans les premières places du hit de « Salut les copains », Julien Clerc continue à avoir le vent en poupe. Intéressant de plus en plus la presse, sa vie privée est dévoilée : sa relation avec la chanteuse France Gall est rendue officielle. Ecrivant, à plusieurs mains, chanson sur chanson, Julien Clerc n'arrête pas de produire des tubes. Ses titres sont traduits dans plusieurs langues et font sa gloire jusqu'à l'étranger. En 1974, après seulement quelques années de carrière, le séduisant chanteur reçoit cinq disques d'or des mains de Françoise Hardy. En 1975, sa rupture le laissant disponible, il entame une longue tournée et chante au Japon et au Canada. S'essayant au cinéma, il rencontre Miou-Miou sur le tournage « D'amour et d'eau fraîche » et éprouve le coup de foudre. Pour entretenir le succès, Julien Clerc sait collaborer avec les meilleurs paroliers. En 1976, Jean-Loup Dabadie et Maxime Le Forestier écrivent, avec l'éternel complice, Roda-Gil, pour Julien. Au fil des années, le chanteur renouvelle son vivier d'écrivains, mais continue à s'entourer de grands auteurs comme Jean-Louis Murat, Luc Plamondon ou Carla Bruni. En 1978, Julien devient père d'une petite Jeanne et chante pour l' « Emilie Jolie » de Philippe Chatel et toute une génération d'enfants. En 1980, il remet sa collaboration en question et se sépare de son ami Roda-Gil. Une rupture amoureuse suit la rupture professionnelle : en 1981, Miou-Miou quitte Julien. Profondément blessé, le beau brun transmet sa peine à « Femmes, indiscrétions et blasphèmes », se jette dans le travail pour faire diversion et change de maison de disques et de domicile. Son album et ses « Femmes je vous aime », sortis sous le label Virgin, sont un immense succès commercial. Malgré ses cheveux courts ou le sacrifice de sa longue chevelure bouclée, Julien continue à séduire et touche un public plus jeune avec sa « Lili voulait aller danser ». En février 1983, le chapiteau de la porte de Pantin accueille 5000 personnes par soirée pendant cinq semaines. A cette époque, Julien Clerc, chanteur bêlant, apprend à contrôler sa célèbre voix chevrotante avec Madame Charlot, professeur de chant. Celui qui apprend à maîtriser son vibrato laisse son cœur battre devant Virginie Couperie et leur passion commune des chevaux. Le 14 septembre 1985, les amoureux se marient en Corse. Cette année 85 est une année de vedette et de bonheur. En avril et mai, le chanteur français triomphe au Palais Omnisports de Paris-Bercy devant 10 000 personnes par soir. Puis Citroën fait appel à lui pour sa campagne publicitaire. Son disque « Aime-moi », sorti en 84 et contenant le tube « Mélissa », est pris à la lettre et remporte tous les suffrages. Porté par son succès jusqu'en Afrique, il est ensuite transporté de joie à la naissance de sa deuxième fille, Vanille, en 1987. En 1992, le séducteur retrouve Roda-Gil et sort « Utile ». En 1997, ne perdant rien de son talent avec les années, le frais quinquagénaire fête son anniversaire sur scène avec ses amis devant 5000 personnes. En novembre 2000, « Si j'étais elle », plein de sang neuf et de nouveaux noms, attire les médias. Carla Bruni, top-model reconverti en parolière, et Assia, nouvelle chanteuse groove, retiennent particulièrement l'attention. En 2005, deux ans après « Studio », Julien sort « Double enfance ». Maxime Le Forestier reprend sa collaboration et écrit à Julien Clerc une chanson sur son enfance partagée en deux par le divorce de ses parents. Dans ce nouvel opus, on retrouve aussi Carla Bruni et un Etienne Roda-Gil post-mortem. Rythmes mélancoliques et métissés, Julien Clerc renouvelle son style mais garde ses mélodies populaires.

...



Les personnalités associées à Julien Clerc
Sites consacrés à Julien Clerc
Le site de Julien clerc Le site officiel de Julien Clerc // Si Julien Clerc m'était conté par ses fans... Julien Clerc présenté par sujets et par catégories. Site non officiel animé par ses fans.
Pseudo * :
E-mail :
Votre commentaire *
Crypto * :
* champs obligatoires
Jazz à Montauban
Il y a 5 ans 7 mois Signaler ce commentaire
Pour sa 31éme édition, le festival Jazz à Montauban qui se déroule du 29 juin au 2 août reçoit l’artiste Julien Clerc.
Pas facile de traverser l'ère du rock 'n' roll, le temps des hippies, l'époque de la musique électronique puis enfin le retour de la chanson française tout en s'en sortant indemne. Julien Clerc, éternel ado et pourtant vieux routard de la scène hexagonale, y est pourtant parvenu.
Quarante ans de carrière, des mélodies que nous avons tous en mémoire, des chansons d'amour surtout… Pour la première fois de sa carrière, Julien Clerc entame une tournée avec un grand orchestre symphonique de quarante musiciens. De “Mélissa” à “Femmes, je vous aime”, toutes ses plus belles chansons sont réorchestrées pour être jouées par des cordes, des bois, des cuivres et des percussions. C'est aussi l'occasion de découvrir son nouvel album avec des textes du talentueux Alex Beaupain et d'autres de Julien Doré.
Pour tous renseignements et/ou réservations rendez vous sur le site www.jazzmontauban.com ou téléphonez au 05 63 63 56 56.
  • Toutes les chansons
  • Tous les clips
Forums Public Ados