Jack The Ripper - Ados.fr

Jack The Ripper

Nationalité : France
Label : Village Vert | Genre : Rock

83
La biographie de Jack The Ripper
Chanter en anglais quand on est un groupe de rock français, tu sais, ce n'est pas si facile…Ainsi, beaucoup de fans de rock anglo-saxon se sont cassés les dents à trop chercher à imiter leurs idoles, préférant alors revenir à une langue maternelle plus simple à manier et à prononcer. Pourtant, il existe des groupes d'irréductibles accros aux sonorités british ou américaines, qui n'ont pas laissé tomber l'anglais pour d'obscures raisons phonétiques ou pour cause d'absence de sens profond…Jack The Ripper fait partie de ces formations qui ont su habilement transcender leurs influences vénéneuses venues tout droit de Nick Cave à travers des mélodies élégantes, mélancoliques et teintées d'un romantisme sombre et légèrement désuet, que le français n'aurait pas su évoquer avec autant d'intensité. C'est en 1995 que huit musiciens parisiens décident de fonder le groupe Jack The Ripper. Ce nom de baptême est lourd de sens, puisqu'il est aussi le nom du plus célèbre serial killer britannique, qui sévissait dans le quartier de Whitechapel dans le Londres de la fin du XIXè siècle. Ainsi, le monde sonore de Jack The Ripper est loin d'être apaisant et joyeux, flirtant au contraire avec des ambiances tourmentées qui nous attirent inexorablement. On ne peut s'empêcher d'ailleurs de penser aux Doors, aux Tindersticks ainsi qu' aux deux premiers albums des Sixteen Horsepower, lorsque l'on met Jack The Ripper sur la platine. Après avoir baroudé pendant quelques temps de part et d'autre des salles de concerts hexagonales, Jack The Ripper publie un mini-album live composé de cinq morceaux. Mais il faudra attendre encore quelques années, 2001 plus exactement, pour que Jack The Ripper sorte son premier album, « The Book of lies », un opus écrit en anglais de la première à la dernière chanson. Deux ans plus tard, Jack The Ripper revient dans les bacs avec « I'm coming », une galette moins dark, même si la mélancolie s'accroche à chacun des titres. Au fur et à mesure de leur parcours musical, Jack The Ripper commence en effet à voir un peu plus la vie en rose, enfin façon de parler : les couleurs rythmiques et vocales du groupe ont en fait un peu de mal à troquer la nuit, le pourpre et l'or du crépuscule pour un ciel bleu immuable, mais finalement, est-ce un mal ? Jack The Ripper excelle tellement bien dans l'art du mal-être dandyesque, raffiné et mystérieux, que l'on ne peut qu'apprécier qu'ils continuent un peu plus à creuser dans ces errances sonores pétries d'angoisses. Ainsi, avec « Ladies First », le troisième album de Jack The Ripper sorti fin 2005, le groupe évolue inexorablement vers des mélodies plus chaleureuses, mais le charisme torturé du chanteur est toujours au rendez-vous, tout comme le rock à la fois colérique et dépressif qui nous avait paradoxalement réjoui jusqu'à maintenant. Côté scène (le groupe a fait entre autres les premières parties de Yann Tiersen et de The International Noise Conspiracy en 2002), Jack The Ripper fait désormais salle comble, leur prestation scénique envoûtantes et inspirées séduisant un public de plus en plus vaste. Ne manquez pas à votre tour de vous laisser charmer par ce groupe décalé et hors du temps, qui vous permettra de goûter enfin à l'essence véritable de l'âme rock'n'roll.

...



Les personnalités associées à Jack The Ripper
Similaires Tindersticks, Sixteen Horsepower
Collaborations Yann Tiersen
Inspirations Nick Cave, The Doors
Sites consacrés à Jack The Ripper
Jack The Ripper Le site officiel
Pseudo * :
E-mail :
Votre commentaire *
Crypto * :
* champs obligatoires
FRANCK
Il y a 3 ans 1 mois Signaler ce commentaire
Je suis fan, mais j ai perdu mon cd thé book of lies, quelques un pourrait il M aider à M en procurer un autre, ou me dire ou je pourrais en trouver un, franck et merci
  • Photo
    1
  • Photo
    1
  • une des plus belle photo du king
    1
  • Photo
    1
  • Photo
    1
  • Toutes les chansons
  • Tous les clips
Forums Public Ados