Enhancer : interview vidéo
Enhancer

Enhancer, l'interview vidéo sous électrochoc

Voir la fiche artiste Enhancer

enhancer-player Ados.fr : Vous êtes depuis vos débuts dans la fusion hip hop/rock, qu'est-ce qui vous séduit dans le mélange des genres, pourquoi ne pas avoir carrément fait carrément du rock, ou au contraire, du 100% hip hop ?
Vida(chant) : Franchement, on a pensé à faire du zouk, mais on n' était pas à l'aise, on n'était pas assez bon en danse, on n'était pas assez sexy sur le dancefloor ! En vrai Enhancer à la base, c'est un peu la musique de notre génération, c'est à dire qu'on a écouté du hip hop, du rock ou de l'électro, et c'est une fusion qu'on fait naturellement parce qu'au quotidien, on peut passer d'un disque de Korn à un disque de Nix sans que cela pose un problème. Je pense que c'est quelque chose qu'on a digéré, c'est notre délire à nous, on est un peu tout seul à arriver à gérer ça en France. On aurait pu prendre position en se mettant dans un extrême ou dans un autre, mais notre truc, c'est d'être un peu entre les deux, parce que on aime ça, c'est notre style à nous, c'est là où on se sent bien, c'est là où on évolue, on crée notre nouveau truc. Après ça, il y a des gens qui se rallient à nous comme Tim Harkins, le producteur de Korn qui a bossé sur l'album, ou alors Kool Shen, qui vient du hip hop et c'est ce qui fait un peu avancer les choses.

Ados.fr : Dans votre nouvel album, « Electrochoc », on retrouve pas mal de rythmiques crunk, qu'est-ce qui vous plaît dans cette nouvelle variante du hip hop américain ?
Vida : Aujourd'hui, on est axé dans le crunk, dans ce qui est hip hop, et on a été plus néo metal à la limite quand on écoutait plus des trucs de rock, parce qu'on évolue toujours dans les trucs actuels. Ce serait dommage d'arriver et de faire des reprises hip hop old school, nous on kiffe cette ambiance crunk, c'est un truc qui est un peu nouveau et qui ne se fait pas trop encore en France. Ça colle bien avec notre attitude en live, le côté jumpant et assez festif. L'axe vers le crunk, c'est parce qu' en ce moment c'est ce qu'on kiffe et c'est ce que les rappeurs kiffent aussi en ce moment, on ne se fixe pas de barrières, pour l'instant on évolue avec les sons qui évoluent, les artistes qui sortent, ce qui nous influence au quotidien.

Ados.fr : Vous dîtes que vous évoluez, mais finalement, la fusion, c'est un mouvement musical un peu passé, il y a eu Rage Against The Machine dans les 90's qui faisait déjà ça, puis le mouvement néo metal porté par Korn...Vous n'avez pas l'impression d' être un peu les derniers survivants du néo-métal ?

Q (basse) : Je ne sais pas si on est des survivants, parce qu'aujourd'hui, ce qui cartonne vraiment, c'est plus des trucs à la Luke, ou à la Deportivo, qui sont pour moi des vieux trucs en fait, influencés par Noir Désir, par le rock des années 1980-90, et pour moi, c'est ça le vieux rock. Rage, Korn, ça a dix ans, mais ce sont les prémisses du mouvement actuel, c'est à dire mélanger, faire un rock qui groove, contrairement au rock qui est un peu binaire, manche à balai. Ce n'est pas du tout péjoratif ce que je dis, parce qu'on aime bien le rock aussi, et je trouve que dans notre dernier album, « Electrochoc », tu as tout un tas de trucs assez modernes mais il y a aussi un retour vers le rock roots, qui est immortel.

Difré (guitare) : nous, on ne se fixe pas trop de limites, on fait des morceaux, ceux qui nous plaisent on les garde, on n'aime pas trop les limites et les carcans. Non nous on aime la musique dans son ensemble et la nouveauté, donc on essaie de faire des trucs nouveaux et différents.

Ados.fr : Kool shen est en featuring sur le titre « Hot », pourquoi Kool Shen en particulier, vous êtes fans de NTM ou du collectif IV My People ?
Vida : Avec Shen, ça s'est fait naturellement, on ne s'est pas dit : « tiens, on va aller choisir un rappeur sur une petite liste des rappeurs français ». Après pour moi, ça reste le patron de ce mouvement hip hop, parce qu'il y est depuis toujours, il y a aussi IAM, Assassin, mais c'est une question de goût : je pense que nous, on se sent assez proches du discours de Shen, de sa manière de travailler, de son optique, que ce soit avec son label, et tout ça, ça n'a jamais été de la musique à single, ils ont enfoncé les portes comme ils ont dit. Maintenant, c'est vrai que ça me faisait plaisir personnellement d'avoir un mec qui, il n'y a encore pas très longtemps, disait dans ses chansons que d‘avoir du rock au réveil, il n'était pas vraiment pour, alors qu' aujourd'hui il fait du rock avec nous...

Ados.fr : Vous faîtes de la fusion rock et hip-hop, deux genres musicaux aux textes souvent engagés, mais vos paroles sont généralement plus festives que politisées, plus optimistes, plus détendus...Vous n'avez jamais voulu vous servir de votre musique pour servir un discours engagé ?
Vida : Nous aujourd'hui, on n'est pas là pour dire aux gens « faites ça, faites ça, faites ça », mais plutôt « venez profitez, faites vous plaisir ». Je pense que ce qui est positif dans le hip hop, c'est que c'est de la musique dont on sait très bien que ce n'est pas de la variété, on sait qu'ils ne sont pas là pour rien dire, on connaît bien les parcours de chacun, mais on y garde un côté « on est jeunes, on est là pour faire les cons, pour se faire plaisir », et je pense que c'est un truc qui est assez important dans la musique et qu'on oublie trop souvent en France. Dans le rock en France, c'est 90% de musique suicidaire, de mecs qui sont trop tristes, nombrilistes, habillés en noir, qui voient des corbeaux partout ou alors qui sont révolutionnaires. Je pense qu'il faut prouver qu'en France, on peut faire du rock à la blink, à la Sum 41 à la Limp Bizkit, et on est très peu pour l'instant dans le rock à le faire, et il faut le faire ; il faut oser aller dans le côté un peu fun, plutôt que d'être tout de suite dans le côté un peu dépressif. Quand t'es ado, quand t'es avec tes potes, le premier truc que tu as envie de faire, c'est surtout pas de pleurnicher, moi 'ai envie de faire la teuf, je crois que nos meilleurs souvenirs, les meilleurs moments en live, c'est quand il y a tout le monde qui saute avec nous, quand on sent qu'il y a un truc qui est super positif et qu'on a tous le sourire. Maintenant c'est vrai qu'il y a une grande partie des artistes, à partir du moment où ils ont fait un ou deux albums, ils se sentent le besoin de revendiquer quelque chose pour être légitime à cette place là, d'ailleurs on le reproche à pas mal d'artistes : dès qu'ils font des trucs un petit peu funs, on leur « mais pourquoi vous ne parlez pas de tel ou tel problème ? ». Je pense que notre truc à nous c'est de faire plaisir, c'est de foutre le bordel, c'est de dire aux gens : « venez tachez un peu, foutez le bordel, lâchez vous et arrêtez de vous stresser, la vie elle est belle en vrai, la vie elle est belle.

Difré : Personnellement, ce qui m'a donné envie de faire de la musique, et donc qui m'a fait arriver dans ce groupe, c'est qu' à la base je prenais beaucoup de plaisir à aller voir en concert les groupes dont j'étais fan. Souvent, ils étaient américains et leur discours au final, moi je m'en foutais...beaucoup ! C'est peut-être un tort, mais le plaisir que je prenais c'était de voir ces gens s'éclater, jouer, donner du bonheur aux autres, et moi j'avais envie après de faire ça de ma vie, je voulais donner du plaisir aux gens, faire des concerts, voyager, mais après ça n'allait pas plus loin. Donc voilà, c'est ce que j'ai envie de refaire dans l'autre sens aussi, je pense qu'on est tous un peu comme ça.

Ados.fr : A l'écoute de votre chanson « Girls », on a l'impression que vous n'aimez pas trop les filles un peu entreprenantes...
Vida : Le morceau « Girls », c'est toujours un truc pour se faire plaisir, ça nous faisait marrer de faire un truc où c'était un peu les filles qui étaient un petit peu rentre dedans. Moi quand je prends le RER et que je croise des filles, dès fois j'ai l'impression que ce ne sont plus des filles mais des bonhommes, personnellement je ne retrouve plus rien de sexy là dedans. Mais il y a des filles qui nous impressionnent, d'autres pas du tout, il y a des filles entreprenantes des filles...Quand on est en concert, essaie de faire une soirée sans les filles et tu vas voir l'ambiance !

Q : En plus ce morceau pour nous c'est un peu rigolo, un peu un fantasme, genre, soit on est dans la rue ou alors on arrive sur scène et puis il y a toutes les nanas qui nous courent après, ce serait marrant.

Difré : Nous c'est vrai qu' au final, on aime toutes les filles, ça nous faisait marrer parce qu'on est allé à l'opposé de tout ce qui se dit en ce moment à propos des garçons qui se féminisent, qui se mettent des crèmes...C'est vrai qu'à l'inverse, il y a des filles qui se prennent un peu pour des garçons, mais bon ça nous fait plus marrer qu'autre chose, voilà on aime toutes les filles peu importe comment elles s'habillent...C'est démago hein...Il faut toujours un minimum de démagogie !

Crédit photos : © Barclay

- Tu es aime le son festif et explosif d'Enhancer? Va en parler sur le Forum Musique
- Ecoute Enhancer sur la Station Metal

|   dernière mise à jour : 14 avril 2006

Les autres interviews de Enhancer

Enhancer, l'interview vidéo sous électrochoc Voir la fiche artiste Enhancer Ados.fr : Vous êtes depuis vos débuts dans la fusion hip...

Les autres news sur Enhancer

Un avant-goût des Eurockéennes L'événement de cette dix-huitième édition, ce sera bien sûr la venue de Depeche Mode : ces...

  • Photo
    1
  • enrico macias
    1
  • 1
  • Photo
    1
  • Photo
    1
  • Toutes les chansons
  • Tous les clips
Forums Public Ados