Eagle Eye Cherry - Ados.fr

Eagle Eye Cherry

Nationalité : Suède
Label : Polydor | Genre : Pop

226
La biographie de Eagle Eye Cherry
A la maternité, dans les bras de son père, il n'a ouvert qu'un œil. Qu'un œil, ou plutôt UN œil, puisque lever les paupières est un exploit pour bon nombre de nourrissons. Les yeux fermés, ou les deux yeux ouverts, il se serait peut-être appelé Björn. Mais son prénom, en Suède comme ailleurs, est plus original. Avec cette identité, Eagle-Eye peut voir loin et survoler les pièges du show-business. Eagle-Eye Cherry naît en Suède, en 1971. Doté d'un patronyme destiné à la scène et à la célébrité, il part sur les routes avec son père, le trompettiste Don Cherry, et sa grande sœur, Neneh Cherry. Dans le bus, avec les musiciens, Eagle-Eye développe un goût pour le nomadisme et la vie d'artiste. A douze ans, il rentre dans une école new-yorkaise. Il reste parmi les gratte-ciels de New York pour faire l'acteur ou jouer de la batterie dans divers groupes. En 1996, il retourne dans son pays natal. Retrouver ses racines permet peut-être de trouver l'inspiration : en Suède, il commence à écrire « Desireless ». A 26 ans, âge qu'il considère comme légèrement avancé pour un premier opus, il se met à l'album de ses débuts. « Desireless » sort en 1997. Les compositions très personnelles lui servent en quelque sorte de thérapie. Avec les guitares acoustiques, il revient à la simplicité. L'album, propulsé par le hit « Save Tonight », connaît le succès partout dans le monde. En 2000, Eagle-Eye Cherry est de retour avec « Living In The Present Future ». Pour cet album, après deux ans et demi de concerts, Eagle-Eye rentre immédiatement en studio, sans prendre le temps de respirer. Produit par Rick Rubin, l'opus très spontané remporte aussi le succès. « Are You Still Having Fun ? » Eagle-Eye n'a pas à s'en faire. Les ventes lui répondent affirmativement. Il continue à amuser, à plaire. En 2002, il rentre dans son appartement de la « Grosse Pomme ». Enfin, depuis le succès de « Save Tonight », il prend le temps de s'arrêter. Sorti de la bulle de la route, il prend le temps d'observer le monde qui l'entoure et d'engranger les expériences. En 2003, « Sub Rosa » sort. L'opus s'interroge sur le monde, la route qu'il emprunte. L'album, partagé entre espoir et désespoir, demande de ne pas abandonner. « Don't Give Up », un nouveau « Résiste » ? Eagle-Eye, un nouveau France Gall ? En fait, le message se veut plutôt dans la lignée de John Lennon, mais le titre peut se chanter dans bien des situations. Eagle-Eye Cherry veut croire qu'il y a toujours de l'espoir. Si l'ex-Beatles ne l'avait pas chanté, Eagle-Eye aurait sûrement écrit « Give Peace A Chance », « Donne une chance à la paix ». Pour "Sub Rosa", il travaille avec Al Stone, le producteur de Björk ou de Jamiroquai, mais aussi avec le mari de sa sœur Neneh, Cameron McVey, et avec John Kurzweg, le producteur de Jewel, ou Tim Simenon, le producteur de Massive Attack ou Depeche Mode. Dans cet album, le chanteur s'assimile à un conteur. Eagle-Eye, pour « The Strange », a écrit en regardant les gens dans Central Park. Pour « Skull Tatoo », il s'est servi d'une jeune fille croisée dans la rue. Qui sait, avec un peu de chance, ton crâne, ton squelette, ton piercing, ou pourquoi pas ton visage, seront sa prochaine source d'inspiration.

...




Les personnalités associées à Eagle Eye Cherry
Similaires Jack Johnson
Collaborations Santana, Neneh Cherry
Inspirations Neil Young
Amis/Famille Neneh Cherry, Don Cherry
Sites consacrés à Eagle Eye Cherry
Eagle-Eye Cherry Site officiel.
Pseudo * :
E-mail :
Votre commentaire *
Crypto * :
* champs obligatoires
  • Photo
    2
  • Photo
    1
  • 1
  • Photo
    1
  • shy'm
    1
  • Photo
    2
  • Photo
    1
  • soulja boy
    1
  • Toutes les chansons
  • Tous les clips
Forums Public Ados