Chuck Berry - Ados.fr

Chuck Berry

Vrai nom :Charles Edward Anderson Berry
Né le : 18 octobre 1926 Mort le : 18 mars 2017
Nationalité : Etats-Unis
Métiers : chanteur, guitariste, auteur-compositeur
Label : Chess Records | Genre : Rock'n'roll

342

Christine & The Queens, Florence & The Machine, Marina & The Diamonds : d'où vient cette mode du nom à rallonge ? Christine and The Queens , Florence and The Machine , Marina and The Diamonds , Selena Gomez...

Focus : Joe Cocker, retour sur la carrière d'un géant du rock   C'est une légende de la musique qui s'est éteinte ce 22 décembre...

La biographie de Chuck Berry

"Si vous essayez de donner un autre nom pour le rock’n roll, vous devriez l’appeler Chuck Berry". C’est par ces mots que John Lennon, grand admirateur du rocker américain (il n’a pas hésité à transformer son "Back In USA" par "Back In USSR" avec les Beatles sur l'album blanc) définissait la figure légendaire du rock’n roll et si Little Richard est le "paraître" du rock’n roll (son attitude, sa manière d’être, de s’habiller et de provoquer), Chuck Berry en est l’essence, laquelle essence se réduit encore à sa base : le blues. Il faut dire que le blues il en a mangé, Charles Edward Anderson Berry dans sa St.Louis natale.

Troisième enfant d’une famille de classe moyenne qui en comptait 6, Chuck se prend de passion pour le blues à l’adolescence dont il joue les standards à la guitare (Muddy Waters, Robert Johnson, Big Bill Broonzy). En mai 1955, à 29 ans, Chuck fait le grand saut et se rend à Chicago rencontrer Muddy Waters, son idole. Ce dernier lui conseille de se brancher avec le label Chess Records (qui sera celui de Minnie Riperton entre autre) et de lui faire écouter ses compositions.

Quatre mois plus tard, Chuck Berry enregistre son premier titre, l’indémodable et entraînant "Maybellene" (sur un standard bluegrass) : "Maybellene, why can’t you be true ? Oooh maybellene, why can’t you be true ? You’ve started back doing the things you used to do." Le refrain fait un big carton dans les charts de l’année 55 et les jukebox explosent (déjà qu’ils avaient eu pas mal de difficulté à se remettre du "Rock Around The Clock" de Bill Haley, deux mois plus tôt !).

En juin 1956, Chuck Berry en rajoute une bonne couche avec son titre "Roll Over Beethoven" qui sera repris en 63 par les Beatles et par les groupes psyché-garage 13th Floor Elevators et The Sonics. Sur sa lancée il enregistre "Sweet Little Sixteen" (que les Beach Boys reprendront à leur sauce avec "Surfin’USA"), "Johnny B.Goode" (repris par Elvis, AC/DC, Peter Tosh, etc), « School Day" ou encore "Rock and Roll Music".

C’est le succès…et le déclin. En 1959, la "quintessence du rock’n roll" est condamnée à 2 ans de prison et 5000$ de dommage et intérêt pour avoir enrôlé une jeune fille de 14 ans dans la boîte de nuit qu’il vient de monter à St. Louis, le Berry's Club Bandstand ! En 1958 déjà, Jerry Lee Lewis, alors âgé de 30 ans avait défrayé la chronique en se mariant avec sa cousine de 13 ans ! Autant dire que l’image du rock’n roll n’était plus en sainteté et qu’elle allait carrément vers le diable et le satanisme (cf. le film Bowling for Columbine de Michael Moore) !

A sa sortie de prison, Chuck Berry remet le couvert avec deux bons titres "No Particular Place To Go" et "You Never Can Tell", surfant sur le succès d’une Amérique qui vient de découvrir les Stones et les Beatles, c’est à dire des anglais qui lui font découvrir et rédecouvrir sa propre musique, en l’occurrence Chuck Berry et Little Richard. D’ailleurs, Keith Richards ne manquera pas de réaliser lui-même un documentaire pour les 60 ans de Berry.

A l'heure où ces lignes sont écrites, Chuck Berry est toujours vivant et continue à se produire sur scène en usant de sa fameuse duck dance (danse du canard) qui consiste à sautiller sur une jambe, guitare plaquée contre le corps, l'autre jambe fouettant l'air sur le côté. Surtout, et cela est valable pour l'autre mythe Little Richard, il incarne une certaine jeunesse rebelle et incasable, inclassable même. Une jeunesse que les "petits blancs" anglais ont fait sienne, des Beatles aux Yardbirds, en passant par les Rolling Stones, les Who et le mouvement mods dans son ensemble. Vaste "teenage wasteland", contrée où les tabous tombent comme des fruits trop mûrs, territoire réservé à la jeunesse, Berry incarne aussi une manière qu'a eu l'Amérique de s'approprier les codes traditionnels de sa culture pour mieux les détourner, trouvant une sorte de "légitimité" morale au "sex, drug & rock'n roll". Chuck Berry : situationniste avant l'heure ?

En 2008, les rois du rock réunissent leurs forces pour un concert exceptionnel: Chuck Berry, Little Richard et Jerry Lee Lewis donnent un concert au Zénith de Paris le vendredi 14 novembre 2008. Les trois artistes y sont réunis pour la dernière fois ensemble dans ce show intitulé: Les Légendes du Rock’n’Roll - Last Time Together. Last chance!



...


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11


Les personnalités associées à Chuck Berry
Sites consacrés à Chuck Berry
Johnny B. Goode

le site officiel

Pseudo * :
E-mail :
Votre commentaire *
Crypto * :
* champs obligatoires
  • Toutes les chansons
  • Tous les clips
Forums Public Ados