Bumcello - Ados.fr

Bumcello

Nationalité : France
Label : Warner | Genre : Trip-Hop

24

Victoires de la musique: Voici les nominés! L'évènement présenté cette année par Nagui aura lieu le...

Le Printemps de Bourges en vidéo Nos rencontres avec Anaïs, Emilie Simon, Bumcello, Mickey 3D, Saïan Supa Crew, Lisa Portelli ou...

En direct du printemps de bourges Bourges, 15.39, Pavillon d'Auron, Espace Multimédia A côté des artistes reconnus, le...

La biographie de Bumcello
Bumcello, c’est Bum et Cello, soit Cyril Atef et Vincent Ségal. En 2006, le visage à deux faces remporte une victoire de la musique : son album est le meilleur de l’année, dans la catégorie « musiques électroniques ». Cyril, franco-iranien, naît à Berlin en 1968. A l’âge de trois ans, il n’est pas encore à la batterie, ni derrière des bambous, mais il tape sur des boîtes de conserves. A huit ans, après des cours de baguettes, il donne son premier concert. En 1984, installé à Los Angeles depuis l’âge de 10 ans, il intègre le Musician Institute pour continuer son apprentissage des percussions. Cyril joue aussi avec plusieurs groupes aux influences funk et suit de près le mouvement punk. En 1989, il continue sa formation théorique sur les bancs du célèbre Berklee College of Music de Boston. Avant de trouver son Cello, Cyril trouve son Marcello : avec Marcello Rossi, un percussionniste argentin, Cyril part en tournée en Europe. En 1990, Cyril s’installe à Paris. Dans la capitale française, il fait plusieurs rencontres. Il joue alors avec Cheb Mami, Aswad ou Princess Erika. Vincent, le chanteur et le violoncelliste, le « cello », naît un an avant son compère, en 1967, à Reims. A six ans, il commence la musique dans une classe spécialisée. Au Conservatoire National Supérieur de Lyon, Vincent reçoit à l’unanimité les félicitations du jury et un premier prix. En 1986, avec sa bourse d’étude, il part étudier la musique au Canada. Aux Etats-Unis, il s’ouvre au hip-hop, au reggae, à l’afro-beat, etc., et forme le groupe « Papa’s Culture ». Puis, lui aussi s’installe à Paris. Bumcello, c’est la rencontre des deux musiciens, des deux univers variés. C’est aussi un groupe plutôt inclassable, tantôt dans les bacs « électro », tantôt au rayon « pop-rock », ou encore dans l’espace « world music ». Un ami, pour réussir à répertorier Bumcello, n’hésite pas à inventer une étiquette : « musique industrielle pour pays du tiers-monde ». En 1999, pour leur premier album, éponyme, labellisé Comet, Bumcello est plutôt groove. En 2001, « Booty Time » est étiqueté Signatures et expérimental. En 2002, Tôt ou Tard, la référence en matière de scène française, propose au duo un contrat. La même année, Bumcello sort « Nude For Love », un opus plein de sons et de rythmiques divers. En 2003, « Get Me », un double live, remet la scène, lieu d’improvisations et de prédilection de Bumcello, en avant : l’heavy metal y rencontre le « Boléro » de Ravel, le « Message in the bottle » de Police ou le raga indien. En 2005, Bumcello est un « Animal Sophistiqué », conçu en voyage, dans les chambres d’hôtel et dans les loges. « Jet Set », le titre le plus rock de l’album, est inspiré par l’indifférence ressentie par Bumcello, jouant pour une soirée très V.I.P. organisée par Cartier. Pop, rythme haïtien, chant malien, etc. : le voyage et le métissage des sons font toujours partie de la musique de Bumcello. Le français, l’anglais ou l’allemand chantent des histoires où l’on croise parfois Britney Spears.

...



Les personnalités associées à Bumcello
Sites consacrés à Bumcello
Bumcello Site officiel.
Pseudo * :
E-mail :
Votre commentaire *
Crypto * :
* champs obligatoires
  • Toutes les chansons
  • Tous les clips
Forums Public Ados
  • 21044
    Ce que vous écoutez au moment ou vous écrivez^^
  • 170
    Ce que vous écoutez au moment où vous...
  • 143
    Balancez vos groupe préférés!
  • 127
    Le gothisme: racisme ou extremisme?!
  • 88
    Musique triste-déprimante