Brigitte Fontaine - Ados.fr

Brigitte Fontaine

Nationalité : France
Label : EMI | Genre : Variétés

172

Prog du festival Picardie Mouv 3.0 C'est la rentrée et la fin des festivals d'été... Mais bonne...

La biographie de Brigitte Fontaine
Non, cette gentille dame d'un certain âge aux cheveux coupés très ras, parfois retenus en couettes de petite fille, aux tenues colorées et absurdes, qui répond à côté aux questions qu'on lui pose et donne en permanence l'impression d'avoir abusé d'une substance hallucinogène, ne s'est pas échappée d'un établissement psychiatrique ! A genoux ! Dignes sujets de Kéké Land, voici votre reine, un rien folle de Chaillot, couronnée de « Nougat », trônant dans son palais de « Saint-Louis en l'Ile », prête à tout vous pardonner pourvu que vous soyez aussi barrés qu'elle ! Mme Fontaine, Brigitte de son prénom, a toujours eu un goût pour les délires psycho-sympathiques. Alors qu'elle est dans sa vingtaine, cette bretonne de Morlaix vient tenter sa chance à Paris et se fait de sacrés amis, du bien trempé côté pathologie (« ce qui se ressemble s'assemble »), le jeune Rufus et le non moins jeune Jacques Higelin. Elle deviendra même tellement amie avec ce dernier qu'ils se considèrent comme frère et sœur depuis maintenant une quarantaine d'années. Pour asseoir d'emblée sa réputation de gratinée du ciboulot, Brigitte se met à chanter. Elle appelle, comme de juste, l'un de ses premiers albums, « Brigitte Fontaine est folle ». Atteinte dès le départ de démence à tendance ironique, elle décide de ne pas se soigner. Elle rencontre un certain Areski Belkacem qui va lui composer des musiques d'influence orientale pour rehausser ses textes si gratuitement fêlés. Elle continue à s'adonner au théâtre expérimental avec son amie Jacques, écrit, compose, se voit récompensée de prix prestigieux et milite. Elle signe en 1971, par exemple, le manifeste des 343 femmes qui osent avouer, un acte courageux à l'époque, avoir eu recours à l'avortement. Elle s'engagera d'ailleurs à plusieurs reprises tout au long de sa carrière, pas si folle la guêpe ! Notre reine de la folie douce est très active dans les années 70 et sort de nombreux albums, « Je ne connais pas cet homme », « L'incendie », « Le bonheur », « Vous et Nous », toujours avec Areski, son compagnon. Par contre dans les années 80, l'ambiance n'est pas au doux délires, le public français ne suit plus. Il faudra que le Japon de cette chanteuse iconoclaste que ce pays a toujours apprécié pour que Brigitte Fontaine retrouve des fonds pour produire de nouveaux albums qui voient le jour à la fin des années 80, comme « French Corazon » et des livres car la dame écrit aussi. Il faut tout de même attendre 1995 pour que Sainte-Démence lui soit enfin clémente. Etienne Daho, que l'on a connu plus sage, l'aide à concevoir un album, « Genre Humain » qui renoue avec le succès. La Fontaine utilise le raï et même si elle n'a pas attendu la mode de la World Music pour le faire, la critique, elle, se réveille, oublie de prendre son Tranxène, et tout redémarre. Brigitte s'est fait un look, et un sacré ! Visage émacié, regard halluciné, cheveux rasé, robe noire tube, elle a la soixantaine bien tassée et n'a jamais été aussi branchée. Elle continue à s'entourée de siphonnés de qualité, Jacques H, Bashung, Noir Désir, M et même Sonic Youth ! Tous ces nouveaux sujets vouent un culte à leur reine et demandent à être citoyens d'honneur de « Kékéland » (un album sorti en 2001). Magnanime, elle les reçoit « Rue Saint Louis en L'Ile » (sorti en 2004), ce qui est, à coup sûr, le plus doux des asiles…

...


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13



Les personnalités associées à Brigitte Fontaine
Pseudo * :
E-mail :
Votre commentaire *
Crypto * :
* champs obligatoires
  • Toutes les chansons
  • Tous les clips
Forums Public Ados
  • 21044
    Ce que vous écoutez au moment ou vous écrivez^^
  • 170
    Ce que vous écoutez au moment où vous...
  • 143
    Balancez vos groupe préférés!
  • 127
    Le gothisme: racisme ou extremisme?!
  • 88
    Musique triste-déprimante