Bob Dylan - Ados.fr

Bob Dylan

Vrai nom :Robert Zimmerman
Né le : 24 mai 1941 (75 ans)
Nationalité : Etats-Unis
Métiers : chanteur, auteur-compositeur, écrivain, multi-instrumentiste
Label : Columbia | Genre : Folk

Explication de texte : "Wight is Wight" de Michel Delpech Avant le mythique festival de Woodstock, avant le sanglant festival d’Altamont, le premier...

Le guide des festivals de l'été : notre classement complet   Les Vieilles Charrues – du 16 au 19 juillet – Carhaix (Finistère)...

Quand les fans de Kanye West se demandent qui peut bien être "ce putain de Paul McCartney" !   Le 31 décembre dernier, Kanye West publiait sa chanson "Only One" ( en...

Alors, qu'est-ce qu'on écoute en 2015 ?   L'année musicale 2014 s'est terminée bien tristement avec la...

La biographie de Bob Dylan

C’est Bob Dylan qui a écrit «Blowin In The Wind». C’est Bob Dylan qui a écrit «Like A Rolling Stone», «Mr Tambourine Man», «Hurricane». C’est encore Bob Dylan qui a initié les Beatles à la drogue, dans une chambre d’hôtel à New York, le 28 août 1964. C’est Bob Dylan à qui David Bowie a consacré «Song For Bob Dylan» sur l’album «Hunky Dory» en 1971, Bob Dylan qui a été nommé au prix Nobel de littérature en 1997. Bob Dylan qui a influencé plusieurs générations d’artistes, et pas des moindres, il suffit d’écouter «You’ve Got To Hide Your Love Away» et «Working Class Heroe» de John Lennon. Tout ça n’est pas trop mal. Mais ce n’est pas tout. Robert Allen Zimmermann est né le 24 mai 1941 à Duluth, dans le Minnesota. En 1962, il sort un album éponyme, «Bob Dylan» dans lequel il reprend des standards du blues et de la folk. C’est à cette époque que Joan Baez remarque ce jeune poète à la voix nasillarde dans un club de Greenwich village et lui propose de la suivre en tournée. «The Freewheeling' Bob Dylan», son premier album original, lui vaut immédiatement la reconnaissance de ses pairs. On voit en lui un parolier surdoué que certains n’hésitent pas à comparer à Rimbaud. Avec «Blowin’ In The Wind», titre phare de l’album, il devient véritablement le porte parole, voire le messie, d’une génération contestataire des années soixante en lutte avec la guerre du Vietnam. «Bringing It All Back Home" (1964) et «Highway 61 Revisited» (1965) arrivent à une période charnière dans la carrière de Dylan puisqu’il s’oriente vers le blues et le rock. Ses admirateurs les plus rigides sont effondrés lorsqu’il électrifie sa guitare. Mais le grand public est au rendez vous et le titre «Like A Rolling Stone» atteint la deuxième place dans les charts américains. En 1966, un grave accident de moto immobilise Dylan dans sa maison de Woodstock. La tournée américaine est annulée. Durant une longue convalescence, il enregistre de nombreuses chansons avec The Band, dont certaines seront publiées en 1975 dans les «Basement Tapes ». Avec les albums «John Wesley Harding» et «Nashville skyline», Dylan revient à un amour d’enfance, la country. Dans les années qui suivent, on peut noter quelques faits marquants de sa vie. En 1968, il se produit lors d’un concert hommage à son idôle de toujours, Woody Guthrie. Le 31 août 1969, c’est le fameux concert à l'île de Wight. («Whiiight is whiiight, Dylaaan is Dylaaan» chantera plus tard Michel Delpech). En 1972, il compose la B.O. du film «Pat Garrett And Billy The Kid». En 1974, l’album «Planet Waves» reçoit un très bon accueil du public. Et en 1976 sort «Desire», un des grands albums de Dylan . Dans la chanson «Hurricane», il s’engage pour la cause du boxeur noir américain Rubin « Hurricane » Carter accusé à tort de meurtre et condamné à mort. La contestation menée par Dylan et Mohamed Ali pèsera lourd dans la libération puis la réhabilitation de cet homme. En 1979, Bob Dylan se convertit au christianisme. Il rejoint donc le club des stars qui ont vu la lumière…et c’est logiquement, si on peut dire, qu’il sort trois albums religieux, du rock chrétien, avant «Infidels» en 1983. Les années 80 marquent pour lui, comme pour beaucoup de héros des sixties, une traversée du désert. Le public ne le suit plus. En 1989, l’album «Oh Mercy» est l’opus le plus inspiré depuis des années. Parmi ses bons crus, on note «Time Out Of Mind» en 1997 et «Love And Theft» en 2001 qui est récompensé par un Grammy Award. «No direction home», un double album servant d'illustration sonore au film de Martin Scorsese retraçant la vie de Bob Dylan, est sorti en 2005. La légende qui entoure Dylan depuis le milieu des années soixante aurait pu nous laisser penser qu’il allait disparaître comme une légende. Mais heureusement pour nous, l’étoile n’est pas filante et il n’aura pas connu le destin d’Hendrix ou de Morrison. Décrit par Ginsberg comme «Le plus grand poète de tous les temps», il a bel et bien survécu aux années soixante dont il fut le porte-voix. De canard. Paru en 2006, "Modern Times" en est une nouvelle preuve.



...




Les personnalités associées à Bob Dylan
Sites consacrés à Bob Dylan
Pseudo * :
E-mail :
Votre commentaire *
Crypto * :
* champs obligatoires
lismonne
Il y a 5 ans 5 mois Signaler ce commentaire
J'aime énormément Bob Dylan car c'est un de mes chanteurs préférés, pour moi c'est un véritable phénomène
et je ne pense pas qu'on pourra l'oublier et je salue cet artiste
  • Photo
    1
  • enrico macias
    1
  • 1
  • Photo
    1
  • Photo
    1
  • Toutes les chansons
  • Tous les clips
Forums Public Ados