Astor Piazzolla - Ados.fr

Astor Piazzolla

Vrai nom :Astor Pantaleon Piazzolla
Né le : 11 mars 1921 Mort le : 04 juillet 1992
Nationalité : Argentine
Métiers : multi-instrumentiste, arrangeur, compositeur
Genre : Musique Contemporaine

18
La biographie de Astor Piazzolla
Piazzolla a été un des plus grands musiciens du XXe siècle, en agissant comme Bartok pour amener la musique populaire vers le classique, le contemporain et le jazz, quand ce n’est pas la pop.  De Keith Jarrett à Rostropovitch, en passant par Gardel, le chanteur toulousain, tous lui ont rendu hommage.

En 1924, Astor Piazzolla arrive à New York avec ses parents. Il commencer à jouer du bandonéon à huit ans. En 1932, il compose son premier tango "La catinga", fait la rencontre de Carlos Gardel qui lui donnera un petit rôle dans le film El día que me quieras. De retour à Mar del Plata en 1936, il fait partie de petits groupes locaux. Dès 1938, à Buenos Aires, il entre dans l’ensemble du joueur de bandonéon Aníbal Troilo, mais celui-ci lui impose des limites, ne souhaitant pas aller trop loin dans l’avant-gardisme. Il aidera à l’apogée du tango les deux décennies suivantes.
Au début des années 50, Piazzolla hésite entre Bandonéon et piano ; il pense même se lancer dans le classique. Il part en France, mais la musicologue Nadia Boulanger le persuade de développer son art à partir de ses racines : le tango et le bandonéon. En 1955, en compagnie de Martial Solal et des cordes de l’Orchestre de l’Opéra de Paris, il va enregistrer 16 titres. Cet enregistrement aura un très gros succès avec les tangos "Nonino", "Marrón y azul", "Chau, París", "Bandó", "Picasso"

Révolutionnaire en Argentine

De retour en Argentine, il va s’affairer à deux entreprises : un orchestre de bandonéon et de cordes avec lequel il composera de nouveaux tangos, avec la complicité au chant de Jorge Sobral, puisqu’Astor cherche à étendre au chant l’esprit de son tango. L’autre grande entreprise sera la création de l’Octet Buenos Aires qui réunira des artistes de haut niveau pour jouer tout ce qui est connu du tango traditionnel. Y jouer, est le sommet de la carrière pour nombre musiciens du cru.
En 1958, Astor Piazzolla retourne à New-York où il lance le Jazz-Tango, mais trop de concessions commerciales en font une expérience décevante. A son retour à Buenos Aires en 1960, il crée le Quinteto Nuevo Tango (bandonéon, piano, violon, guitare électrique et contrebasse) qui va avoir beaucoup de succès avec le chanteur Hector de Rosas. En 1963, il lance un le Nuevo Octeto qui permet d’incorporer de nouveaux sons (flûte, percussion et voix). A Buenos Aires, en 1965, il enregistre une série de compositions exceptionnelles sur des textes et poèmes de Jorge Luis Borges, avec le chanteur Edmundo Rivero et le comédien Luis Medina Castro. Il travaille ensuite avec le poèteHoracio Ferrer avec qui il crée l’opéra María de Buenos Aires. En 1969, la sortie de "Balada para un loco" et "Chiquilín de Bachín" sera un succès franc et massif. Cette même année, il enregistre avec la chanteuse Amelita Baltar et le chanteur Roberto Goyeneche.
En 1972, il forme le Conjunto 9 avec lequel il enregistre Música contemporánea de la ciudad de Buenos Aires. Astor Piazzolla se rend en Italie où il fera connaître "Balada para mi muerte", avec la chanteuse Milva, "Libertango" et l’émouvante Suite troileana, qu’il écrit en 1975 affecté par la mort de Troilo. Trois ans plus tard, il compose et enregistre une série d’œuvres dédiées à la coupe du monde de football, disputée en Argentine en 1976, pendant la sanglante dictature militaire qui manipula ce tournoi.

Hacer esta canción

En 1979, il présente "Escualo" avec son quintet. Durant les années suivantes, il va unir son talent à George Moustaki (pour qui il compose "Hacer esta canción" et "La memoria"), Gerry Mulligan et Gary Burton. En 1986, il enregistre Suite for vibraphone and new Tango Quintet avec Gary Burton à Montreux. La dernière formation de Piazzolla sera un sextet qui comprendra un deuxième bandonéon et un violoncelle pour remplacer le violon. Piazzolla composera 50 BO de films, dont en 1988,  "Sur" (Le Sud) de Fernando Solanas.  En 1989, la revue Down Beat le place parmi les meilleurs musiciens du monde. En 1990, Mstislav Rostropovich joue à New Orleans l’œuvre pour violoncelle et piano qu’il avait commandé à Piazzolla, Le Grand Tango. En hommage au grand artiste, Rostropovich jouera la même œuvre au Teatro Colón de Buenos Aires en juillet 1994, deux ans après la mort de Astor Piazzolla le 4 Juillet 1992, suite à une attaque cérébrale. Mala Vida !



...


Les personnalités associées à Astor Piazzolla
Collaborations Richard Galliano
Inspirations Grace Jones
Pseudo * :
E-mail :
Votre commentaire *
Crypto * :
* champs obligatoires
Naomi84
Il y a 3 semaines, 5 jours Signaler ce commentaire
Ecrivez votre commentaire !
Lucie345
Il y a 2 ans 7 mois Signaler ce commentaire
C bien , mais c incomplé
misscoco83
Il y a 4 ans 4 mois Signaler ce commentaire
je voudrai connaitre les noms des 2 ensembles qu'il a cré de retour a buenos aires
  • Toutes les chansons
  • Tous les clips
Forums Public Ados