Arielle Dombasle - Ados.fr

Arielle Dombasle

Née le : 27 avril 1955 (62 ans)
Nationalité : France
Métiers : chanteuse, actrice
Label : Sony | Genre : Variétés

172
Les interviews de Arielle Dombasle

Arielle Dombasle en interview : L'amour, la féminité, l'adolescence... Elle dit tout! Ados.fr : Vous êtes une icône du glamour.. Est-ce-que vous avez tenu à...

Arielle: Just a woman... l'interview! Le clip « Women… Just a woman » Arielle Dombasle : J’ai pris...

Gérard du cinéma : Le palmarès Comme chaque année, et au grand désespoir de Frédéric Royer ,...

Les Gérard du cinéma : Les nominés 2010 ! Les Gérard du cinéma sont l'équivalent des Razzies Awards aux...

Miss France 2010 est...Malika Menard ! Regardez! Il y avait aussi le téléthon ce soir au 3637... mais impossible de résister...

Miss France 2010: Le jury, les infos! C'est donc notre Super Arielle nationale qui présidera l'édition 2010 de Miss...

La biographie de Arielle Dombasle

- « Quelle est la qualité que vous préférez chez un homme ? - « La pénétration ». On sent dans cette réponse faite par Arielle Dombasle au Questionnaire de Proust toute la vivacité de son esprit, tout l’éclat de son charme piquant de blonde évaporée. Et nous de nous écrier, « quelle est la qualité que vous préférez chez Arielle Dombasle ? » : « Son naturel ! ».

La belle n’a peur de rien. Cela vient probablement de son enfance. Non, pas de traumatisme dus à la pauvreté ou à l’adversité, sinon la mort précoce d’une mère adorée. Arielle, de son vrai nom Arielle Sonnery de Fromental, naît aux Etats-Unis puis passe son enfance au Mexique dans les couloirs feutrés de l’ambassade où officie Monsieur l’Ambassadeur, son grand-père. Elle garde de ses années de jeunesse la grâce d’un bouquet d’immortelles délicatement séchées sur pied et un don certain pour les langues puisqu’elle parle couramment l’espagnol, et le français.

Blonde, l’œil cristallin, les cheveux divinement longs, le cou étiré comme celui d’un cygne, Arielle ressemble à un Botticelli, à une aquarelle de Marie Laurencin (comme le chantait si bien Joe Dassin), à une jeune fille en fleur, à une photographie de David Hamilton ou à une publicité pour Wanderbilt (à cause du cygne, encore une fois…). Elle saura tirer partie de ce physique évanescent lorsqu’elle monte à Paris en 1976. Là, elle prend des cours de danse, de chant et de comédie.

Elle commence rapidement une carrière d’actrice et devient, probablement à cause de la justesse de son ton, l’égérie du réalisateur Eric Rohmer. Tout au long de sa carrière, elle privilégiera d’ailleurs un cinéma littéraire, confidentiel au plus haut point. Mais il ne faut pas oublier qu’Arielle est aussi chanteuse ! On se souvient avec émotion de sa chanson « Je te salue Mari », véritable hymne pour Pronuptia et de ces paroles inoubliables : « Amours d'été / Concours de beauté / Visages aimés / Mirages effacés / Souvenirs d'orage / Plaisirs de voyage / Je tourne la page ». Ce titre, sorti en 1980, faisait découvrir à la France, bouleversée, les talents de soprano ascendant rossignol de la sublime Arielle.

Les années passent et ni le talent ni la beauté d’Arielle ne trépassent. A croire qu’elle a vendu son âme au diable, tant elle défie le temps. La raison en est peut-être l’amour, car n’oublions pas qu’elle est la compagne de Bernard Henry Lévy, le plus philosophe de tous les philosophes français qui l’épouse pour le meilleur et pour le pire et pour son intelligence. On se souvient, à ce propos, de cette répartie d’une inénarrable finesse entre Arielle et un journaliste qui lui demandait : "Irez-vous avec lui en Bosnie ?", ce à quoi elle répondit avec un à propos digne d’Oscar Wilde : « Je n'irai pas avec lui en Bosnie, il ne va pas avec moi chez Chanel ».

Heureusement, Arielle ne fait pas que parler, elle chante aussi, et ses disques sont des succès. Liberta en 2000, Extase, en 2002 et Amor, Amor, en 2004, explorent les possibilités infinies de sa tessiture précieuse. Après les envolées lyriques, voici les standards rétro imprégnés d’influences latino-américaines. Sur la pochette, Arielle semble s’être coupé les cheveux, pourvu que ce soit une perruque…

Après un passage remarqué au Crazy Horse, où la nymphette danse (presque) nue sur la mythique scène, elle revient (les cheveux longs) en 2009 avec un nouvel album, Glamour à mort, où l'on peut apprécier une fois de plus son sens de l'autodérision. Le premier single, "Extraterrestre", avec l'extravagant Katerine, la met en scène telle une "Super Arielle", venue d'ailleurs...



...




Les personnalités associées à Arielle Dombasle
Sites consacrés à Arielle Dombasle
Pseudo * :
E-mail :
Votre commentaire *
Crypto * :
* champs obligatoires
danymil38
Il y a 5 ans 1 mois Signaler ce commentaire
elles sont tellement moche,jalouse,LA JALOUSIE?engendre ,la méchanceté,quelles se sentent,obligées de critiquer,sur des personnes plus belles qu'elles,elles sont tellement,argneuse, elles ne veulent pas reconnaitre,la beauté chez les autres ce qu'elles doivent souffrir,de leur mal etre,qu'elles restent dans leur tourment stupide,mais qu'elles ne s'occupent que d'elles!!!!!
  • Photo
    1
  • Photo
    1
  • 1
  • Photo
    1
  • Tété en festoche
    1
  • Toutes les chansons
  • Tous les clips
Forums Public Ados