Albin De La Simone - Ados.fr

Albin De La Simone

Nationalité : France
Label : Virgin | Genre : Pop

27

Vanessa Paradis en voiture: Monte Adrienne! En voiture... On a découvert le corps d'un jeune chanteur, Albin de la Simone,...

Vanessa Paradis, prête pour une "Divinidylle" Sept ans après la sortie de "Bliss", Vanessa Paradis revient avec "Divinidylle", son nouvel...

La biographie de Albin De La Simone
Albin de la Simone a l'art de mélanger la particule au populaire pour accoucher de perles lumineuses à la plume exigeante et aux mélodies raffinées, qui conte des histoires de vie entre légèreté, cynisme fragile et cruauté. Longtemps musicien pour les uns, bricoleurs de sons pour les autres, Albin a décidé de changer de rivière en prenant à contre-courant les codes quelques peu éculés de la chanson française. Après avoir travaillé avec Arthur H, Bastien Lallemant, Souchon, M, Mathieu Boogaerts, Salif Keïta, Jean-Louis Aubert ou encore Alain Chamfort, Albin de la Simone a commencé à mettre des mots sur sa musique sans pour autant en faire trop avec sa voix dont il se plaît à donner les fausses couleurs de la transparence (certaines intonations font parfois penser à Souchon). Difficile pourtant de trouver des références ou des liens avec le passé musical tant Albin sait créer à partir d'accords et de notes exténuées à trop avoir servi, quelque chose de radicalement novateur, mêlant sans complexes les rythmes les plus contradictoires à des mots un peu fous, souvent libres, et toujours piquants. C'est en 2003 qu'Albin publie son premier album éponyme où le compositeur fait l'enfant à chaque bout de rime, tirant la langue aux fâcheux qui n'admettent pas que des Piranhas puissent squatter un appart et qu'il y a mieux qu'un pommier pour se pendre. Entouré d' invités de marque qui sont surtout des bons copains, d' Alain Souchon sur « Patricia » à M au banjo sur « Ton Pommier », Albin s'élance avec grâce et brio dans l'aventure en solo. Deux ans après la sortie de ce premier opus inspiré, Albin de la Simone est de retour dans les bacs et dévoile son visage avec « Je vais changer », un excellent album composé de chansons habitées qui font une fois de plus la synthèse hors normes de l'humour, la candeur, l'amertume et la douleur. On peut y retrouver notamment un sublime duo avec Jeanne Cherhal où les deux auteurs et compositeurs les plus inventifs du moment rechantent ces mots stupides plus connus en anglais grâce à Franck et Nancy Sinatra. Le titre « Démonia » quant à lui rappelle l'audace d'un Mac Cartney ère Beatles, tandis que la reprise d'un classique de Piaf, « Elle fréquentait la rue Pigalle » nous plonge dans la noirceur réaliste, à la mélancolie paralysante. Surréaliste, humaniste, fantaisiste, réaliste ? On a définitivement du mal à classer Albin de La Simone dans ces mots en –iste trop réducteurs pour ce musicien en perpétuelle fuite de l'étiquette qui nous fait voyager en douceur vers les terres encore vierge de notes et de rimes.

...



Les personnalités associées à Albin De La Simone
Sites consacrés à Albin De La Simone
Albin de la Simone Le site officiel
Pseudo * :
E-mail :
Votre commentaire *
Crypto * :
* champs obligatoires
  • Photo
    1
  • Photo
    1
  • the fratellis
    1
  • Toutes les chansons
  • Tous les clips
Forums Public Ados
  • 21044
    Ce que vous écoutez au moment ou vous écrivez^^
  • 170
    Ce que vous écoutez au moment où vous...
  • 143
    Balancez vos groupe préférés!
  • 127
    Le gothisme: racisme ou extremisme?!
  • 88
    Musique triste-déprimante